Accueil du site > Infos > International > Canada - Les droits des LGBT (...)
International
Feu vert pour le mariage gay à Washington Proposition de loi au sénat américain pour abolir la doctrine Don’t (...)
-* Canada -
Les droits des LGBT effacés
du guide sur la citoyenneté
par  la rédaction, le jeudi 4 mars 2010, vu 147 fois

Le ministre fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration, Jason Kenney, opposant au mariage gay, est mis en cause dans ce retrait de toutes mentions informatives sur les droits des LGBT migrants...

Les questions d’identité nationale ne font pas débat qu’en France. Au Canada, c’est le guide sur la citoyenneté remis aux candidats migrants, et pour lequel ils sont interrogés, qui crée la polémique, particulièrement sur l’absence de toutes mentions informatives sur les droits des LGBT.

  • Un retrait qui aurait été demandé par le ministre... qui nie

Pour ce guide renouvelé sur la citoyenneté tiré à 500.000 exemplaires, Jason Kenney, le ministre de l’Immigration, est mis en cause directement par la presse locale. Il aurait délibérément décidé de supprimer toute référence aux droits des LGBT et protections légales accordées.

Fortement opposé aux unions homosexuelles lors des débats parlementaires précédant l’adoption de la loi égalitaire sur le mariage, le ministre Kenney aurait ainsi fait modifier, contre l’avis du sous-ministre Neil Yates, la première version du guide qui précisait aux nouveaux arrivants que l’homosexualité avait été décriminalisée en 1969, que la Charte canadienne des droits et libertés interdit toute discrimination liée à l’orientation sexuelle et que les mariages gays sont légaux depuis 2005. Particulièrement, le ministre aurait ordonné à ses fonctionnaires de retirer ces informations.

Jason Kenney a nié catégoriquement être à l’origine de cette coupe : « Je n’ai pas fait une telle chose. Non, non, vous vous trompez » a-t-il déclaré hier.

  • Les militants LGBT indignés

Le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) s’est indigné. « Comment un ministre peut-il prendre une décision qui évacue d’un document officiel, faisant figure de vitrine pour les immigrants, tout un pan de l’histoire canadienne en matière de droits de la personne et qui, par le fait même, ne leur permettra plus d’obtenir une information juste et équilibrée sur les droits et libertés des personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles au Canada et du respect que l’on doit leur apporter ? » ont écrits les militants dans un communiqué.

En décembre dernier pourtant, le groupe Egale Canada avait rencontré le ministre après avoir appris que le guide ne mentionnait pas les droits des gais et lesbiennes.

Côté politiques, un porte-parole du Nouveau Parti démocratique (socialiste), Bill Siksay, a condamné ce coup de ciseaux ministériel : « Le ministre Jason Kenney ne peut effacer les gais et lesbiennes canadiens de l’histoire du Canada. Il s’agit de quelque chose que les nouveaux arrivants au Canada devraient savoir. ». La députée du Parti libéral canadien, principal parti d’opposition, Marlene Jennings a également fermement condamné cette affaire : « C’est malheureux que ce gouvernement ait, une fois de plus, agi avec idéologie sur un enjeu lié aux droits fondamentaux édictés par la Charte ».

Depuis 1993, le Canada reconnait l’orientation sexuelle comme motif d’obtention du statut d’asile. Particulièrement, de nombreux homosexuels iraniens trouvent refuge au Canada, après avoir fui leur pays via la Turquie. Mais des polémiques sont nées sur le fait que des demandeurs d’asile avanceraient faussement l’homosexualité comme motif de demande.

Source : CitéGay