Prévention
SIDA - D’après le Dr Dickès, l’homosexualité est une des principale (...) Cancer des testicules
Condylomes
par  Frédéric Gloor, le mercredi 1er janvier 2003, vu 1739 fois
Tags : - Santé - IST

Les condylomes acuminés font partie de la famille des verrues, ce qui veut dire qu’il s’agit de sortes de champignons (excroissances) qui s’attrapent par contact direct. Les condylomes apparaissent à proximité de la vulve, dans le vagin ou l’anus, sur le col de l’utérus, ainsi que sur le pénis, le scrotum, l’aine et la cuisse. Ils peuvent être uniques ou multiples, petits ou gros. Ils peuvent parfois se regrouper pour donner un aspect en chou­fleur.


Lors d’un rapport homosexuel, les condylomes peuvent se transmettre entre l’anus et le pénis sur simple frottement. Ils apparaissent après une durée qui peut varier entre trois semaines et une année. On peut donc être porteur et l’ignorer.

Sur le pénis, on peut appliquer un acide localement afin de brûler les condylomes. Dans l’anus, le traitement est plus délicat, encore plus si les condylomes sont internes. Une opération est donc indispensable afin de couper les "champignons". Comme pour les cas de verrues traditionnelles, on ne peut s’attaquer directement au virus. Une fois les condylomes enlevés, une période d’observation de six mois est indispensable car le virus peut être simplement affaibli, de nouveaux condylomes peuvent apparaître à tous moments.

Un préservatif prévient des infections, mais contrairement au virus HIV, un simple effleurement peut transmettre le virus.


Plus d’information :

Bonjour, j’aimerais savoir comment on peut attraper des condylomes dans la région anale. Comment s’en prévenir ? Merci.

Réponse de Dr. Gay :

Bonjour ! Les condylomes génitaux sont des excroissances qui apparaissent sur, ou à proximité des organes génitaux (pénis, testicules, vagin, vulve), ainsi que dans l’anus, ou même sur l’aine ou les cuisses. Ils sont provoqués par un virus (qui n’a rien à voir avec le virus du sida), qui se transmet le plus fréquemment par contact direct de peau à peau lors d’une relation sexuelle. Une transmission non sexuelle est aussi possible, par contact avec des objets contaminés (linge de toilette, etc.). Les pratiques de safer sex habituelles ne suffisent donc pas pour se protéger des condylomes ; cependant, l’utilisation du préservatif lors de la pénétration assure une certaine protection.

Les condylomes apparaissent entre trois semaines et un an après les rapport sexuels. Il est donc difficile de savoir exactement quand la personne a été infectée et par qui. Ils peuvent aussi ne jamais apparaître, car la transmission n’est pas systématique. Comme il est difficile de les détecter soi-même, il est important de consulter un médecin si vous constatez chez vous un chez un partenaire sexuel des excroissances, des modifications de la peau, des démangeaisons ou des douleurs sur ou autour des organes génitaux. En cas de besoin, un traitement adapté pourra vous être proposé.