Accueil du site > Infos > Suisse > Droit > Constitution fribougeoise (...)
Droit
Vaud se lance, Berne avance Reconnaissance des couples de même (...) PaCS cantonal - Projet de loi accepté à Neuchâtel
Constitution fribougeoise
Sarigai et Lago se disent déçus
par  Frédéric Gloor, le mercredi 1er octobre 2003, vu 335 fois
Tags : - Sarigai - Lago - Législation - Fribourg

Sarigai et LAGO Unifr ont remis le 11 juillet dernier une prise de position au Secrétariat de la Constituante fribourgeoise dans le cadre de la consultation. Cette dernière était accompagnée d’une pétition signée par près de 1 400 personnes favorables à l’inscription d’un partenariat enregistré pour les personnes de même sexe dans la Constitution fribourgeoise. Le 16 septembre, ils se disent déçus par les résultats et appellent les constituants à reprendre le débat pour introduire un tel article dans la charte cantonale.

« Ce ne serait pas seulement une loi ajoutée au corps de loi », affirme Gonzague Bochud, porte-parole du groupe politique de Sarigai et LAGO . « Une inscription dans la Constitution serait une forme de reconnaissance de la communauté homosexuelle dans le canton de Fribourg ». Les deux associations fribourgeoises regrettent que la pétition, signée en trois semaine par près de 1 400 personnes n’ait pas été mentionnée dans le rapport final. Si une très large majorité des constituants désire la reconnaissance « d’autres modes de vie », ils ne sont hélas qu’une minorité à vouloir introduire un partenariat enregistré dans la Constitution.

Les deux organisations prennent actuellement contact avec les groupes politiques représentés au sein de la Constituante afin d’ouvrir le dialogue et exposer leurs arguments. En effet, un article sur le partenariat enregistré permettrait de reconnaître institutionnellement un mode de vie qui concerne de nombreux Fribourgeois, qui faciliterait notamment leur intégration sociale ; ce qui semblerait être le but d’une Constitution. Attendre la loi fédérale avant d’agir au plan cantonal n’est pas un signe politique fort. La nouvelle Constitution devrait être un projet d’avenir pour tous les citoyens du canton.