Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Die grosse Finale ! - Grande (...)
Société
Concours Mr. Gay 09 - Première rencontre avec notre favori (...) Mister Suisse romande Absence remarquée
-* Die grosse Finale ! -
Grande tournée de promotion de Mr.Gay 2009
par  Frédéric Vallotton, le mardi 14 octobre 2008, vu 416 fois
Tags : - Mister Gay

Peut-être ne le savez-vous pas ? Il faut dire que de ce côté-ci de la Sarine l’évènement n’est pas très porté par les médias. A part Gayromandie, personne ne suit l’élection de Mr. Gay 2009, une élection nationale qui en est déjà au stade de la finale. Le samedi 4 octobre, au Liquid Club de Berne a eu lieu l’élection des huit finalistes. Présentation de ces heureux candidats lors de la soirée Menergy à Lucerne samedi dernier. Prochain rendez-vous le 1er novembre à Lausanne. A qui ira le titre (et le diadème) ? Petit tour parmi les candidats : des noms et des détails !

Il y a Bruno, 30 ans, 1m78, physique très entretenu, mèches décolorées, employé dans une assurance ; Silvan, 23 ans, 1m78, brun, petit collier de barbe, employé de bureau ; Benjamin, 20 ans, 1m79, gymnasien et l’allure adolescente ; John, 21 ans, 1m83, d’origine colombienne, un regard de braise, collaborateur chez Zara ; Tobias, 18 ans, 1m88, d’une élégance racée et délicate, infirmier en milieu psychiatrique ; Ricco, 23 ans, 1m76, sourd de naissance, look de star gay, assistant en architecture ; Claude, l’un des romands finalistes, bohême et sexy, la trentaine, taille moyenne (il n’a toujours pas rempli sa fiche !), noceur et toujours partant ; Cyril, l’autre romand, 34 ans, 1m74, brun, regard intense, allure de danseur, assistant en pharmacie.

Huit finalistes, huit personnalités, huit styles distincts. Des attentes et des enjeux différents parmi ces aspirants Mr. Gay !

Oliver Eschler, l’organisateur de ce concours, veut offrir à la communauté un ambassadeur, quelqu’un qui pourra porter une image positive des gays à travers le pays et en toute circonstance. Pour ce faire, le physique ne sera pas le critère déterminant à l’élection de Mr. Gay, même s’il entre en ligne de compte. Tous ceux qui se sont engagés dans cette aventure ont leur projet, leur petite idée quant au futur rôle de Mister Gay. Parmi les plus jeunes candidats, il y a l’espoir d’exister encore plus et de faire entendre sa voix parmi la cohue du milieu qui se montre en boîtes et dans tous les lieux « à la mode ». Il n’y a du reste pas que les « jeunes » à donner dans la foire aux vanités … Il y a aussi ceux qui font « ça » pour le fun, Claude par exemple ; il y a ceux qui tiennent à représenter une minorité au niveau national, c’est le cas de Ricco et de Cyril.

Notre Urbigène préféré (Cyril travaille à Lausanne mais vit à Orbe) soulignait justement que «  les gays sont politiquement nus et tout à fait à poil en Suisse romande ». Il relevait encore que « VoGay, Dialogai, Sarigai et Pink Cross ont beaucoup fait pour les gays romands mais leur action à présent n’est pas assez visible ni assez politisée ». On se prend alors à rêver de voir ce charmant assistant en pharmacie ceindre l’écharpe de Mr. Gay et nous représenter avec ses beaux yeux bruns et son solide sens commun. Vous pourrez le voir – et même lui parler – lors de la prochaine soirée AYOR, à l’Amnesia, Lausanne, le 1er novembre.