Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > France : Homophobes, les livres à (...)
Santé Jeunes
Adolescents homosexuels : un livre pour mieux comprendre PREOS 2011 - Prévenir l’Exclusion basée sur l’Orientation Sexuelle (...)
France :
Homophobes, les livres à l’école ?
par  la rédaction, le jeudi 15 octobre 2009, vu 232 fois

Au collège et au lycée les manuels scolaires utilisés ignorent l’homosexualité. Le rapport de la HALDE dénonce l’hétérosexisme des textes, illustrations et exemples de ces manuels. Explications.

D’après les recherches menées par Julia R. Temple en 2005, l’homosexualité est clairement ignorée dans 95% des textes des manuels scolaires. L’homosexualité fait l’objet d’une exclusion. Dans les manuels scolaires, l’hétérosexualité est la seule forme d’éducation sexuelle et cela consiste à penser que tous les élèves sont hétérosexuels ! Dans les rares textes où l’homosexualité est citée, environ 80% des textes y font référence de manière négative. Les seules photos que l’on peut trouver sur les manuels d’histoire ou de sciences sont celles de drag queens sur le char de la gay-pride ou encore d’un homosexuel sur son lit de mort atteint du VIH (dans une édition plus récente la photo a été supprimée). Le PACS est cité dans un manuel d’Histoire de terminale générale comme “concurrent” du mariage sans faire mention de la possibilité qu’il offre aux couples homosexuels de sceller leur union par un contrat qui leur offre une reconnaissance relative dans la société.

L’hétérosexisme est à distinguer de l’homophobie. Il peut se définir comme l’hypothèse d’une supériorité de l’hétérosexualité sur tous les autres types de sexualité. Il traduit le fait que les hétérosexuels peuvent n’avoir aucune hostilité envers les homosexuels, mais qu’ils les excluent de la vie de tous les jours : l’homosexualité est ignorée et toute personne est considérée comme, a priori, hétérosexuelle. L’homosexualité est alors, de fait, reléguée en marge de la société et confère à ce groupe un statut de minorité discriminée.

Par la répétition de cet acte, le sujet ne se pose plus la question de savoir s’il doit ou non se cacher, il se cache pour survivre au stress qu’engendrerait la découverte de son homosexualité dans un contexte global qui lui est défavorable.

La HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) a fait réaliser une étude sur la place des stéréotypes et des discriminations dans les manuels scolaires de juin 2007 à mars 2008. Elle dresse son bilan sur son site et termine par : « L’impasse est faite sur le sujet de l’orientation sexuelle. ».

Pourtant, à la rentrée scolaire 2008, un bulletin officiel (n°15 du 10/04/2008) paraissait et reconnaissait pour la première fois dans l’éducation nationale l’homophobie !

Chapitre9 :

« - Lutter contre toutes les violences et toutes les discriminations, notamment l’homophobie L’école doit offrir à tous les enfants des chances égales et une intégration réussie dans la société. Sa mission est donc aussi de promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes, de permettre une prise de conscience des discriminations, de faire disparaître les préjugés, de changer les mentalités et les pratiques. Au sein des établissements, une importance particulière devra être accordée aux actions visant à prévenir les atteintes à l’intégrité physique et à la dignité de la personne : violences racistes et antisémites, violences envers les filles, violences à caractère sexuel, notamment l’homophobie. Par tous les moyens, prévention et sanction, la lutte contre la violence dans et autour des établissements demeure une priorité absolue. » Ouf, le silence est rompu !

Oui, l’homophobie à l’école, qu’elle vienne des élèves ou des professeurs existe, aussi ouverts soient-ils. Ils ne sont parfois pas conscients de leur hétérosexisme dévastateur !

Source : Veryfriendly

HALDE : Stéréotypes dans les manuels scolaires