Accueil du site > Infos > International > France : une association ardèchoise (...)
International
Le mariage gay d’un ministre à Westminster, symbole de la (...) Un rassemblement LGBT empêché en Moldavie
France : une association ardèchoise refuse d’accueillir des homosexuels en stage
par  la rédaction, le mardi 27 avril 2010, vu 128 fois

Une association ardéchoise accueillant des séminaires de "bien-être" et de "développement personnel" a refusé d’accueillir un stage de danse en invoquant l’homosexualité des participants, ont indiqué samedi les organisateurs, qui envisagent de porter plainte.

Les Gais Musette, club de danse parisien pour "lesbiennes, gais, bi et trans", avait prévu d’organiser son stage d’été avec l’association Cœur et Jardins, située près de Lamastre, en Ardèche.

Mais cette dernière a finalement refusé d’héberger le stage car "l’homosexualité ne correspond pas aux énergies et à l’éthique que nous développons, sur notre lieu, pour nous-mêmes, notre entourage et nos enfants", écrit Cœur et Jardins dans un courriel, dont les Gais Musette ont fait parvenir un extrait à l’AFP.

Dans un communiqué adressé samedi à l’AFP, l’association ardéchoise, qui évoque un "malentendu", a précisé qu’elle avait "considéré que l’activité proposée ne correspondait pas à (ses) orientations".

Cœur et Jardins estime avoir voulu "protéger le lieu, l’image de l’association, et nos enfants vivant sur place des éventuelles dérives sexuelles qu’une telle réunion pouvait laisser supposer".

"Il s’agit bien d’homophobie caractérisée réprimée par la loi" qui interdit "le refus de fourniture d’un bien ou d’un service pour des motifs liés à l’orientation sexuelle", a dénoncé pour sa part le centre LGBT Paris (lesbien, gai, bi et trans), regrettant dans un communiqué "l’amalgame avec la pédophilie".

L’homosexualité est "une des raisons de notre refus, mais pas la seule", a souligné à l’AFP une responsable de Cœur et Jardins, ajoutant que les Gais Musette avaient aussi demandé l’autorisation de consommer de l’alcool et de la viande, habituellement bannis, ce que l’association ardéchoise avait accepté dans un premier temps.

Les Gais Musette, dont le secrétaire a précisé samedi à l’AFP "envisager de saisir la Halde" (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), après avoir déjà envoyé un courrier en recommandé à Cœur et Jardins, organiseront finalement leur stage dans le Gers.

Source : © 2010 AFP