Accueil du site > Infos > Suisse > Politique > GAY UDC : "Une tumeur qu’il faudra (...)
Politique
Beat Feurer (UDC) : « Les homos ne sont pas tous de gauche (...) A l’UDC, l’ambiance n’est pas « gay friendly »
GAY UDC :
"Une tumeur qu’il faudra traiter par chimiothérapie !"
par  la rédaction, le mardi 1er juin 2010, vu 1840 fois
Tags : - Politique - Homophobie

Grégory Logean fustige la nouvelle section gay de l’UDC créée dimanche à Zürich.

Le co-président des Jeunes UDC du Valais romand dénonce une infiltration du lobby homosexuel au sein du parti agrarien. L’hérémensard souligne que les Jeunes UDC du Valais romand – tout comme l’UDC Valais- veilleront à ce que la tumeur ne se propage pas. Pour rappel, Grégory Logean avait suscité la polémique, il y a tout juste un an, en dénonçant la banalisation de l’homosexualité. Des propos qui avaient suscité une vive réaction du côté des associations défendant la cause des homosexuels.

Source : Rhône FM


« Le lobby homosexuel a infiltré l’UDC »

TENSIONS La toute jeune association « GayUDC », créée à Zurich, suscite des remous au sein du parti. Grégory Logean, coprésident des Jeunes UDC du Valais romand, répond à nos questions.

Farouche partisane de la famille traditionnelle, adversaire du PACS, voici que l’UDC observe dans ses propres rangs la naissance de « GayUDC ». Et la déplore. Fondée dimanche à Zurich par une quarantaine de membres homosexuels du parti, cette association approuve le programme de l’UDC, avec une divergence toutefois : l’adoption pour les couples du même sexe. Le parti suisse se distancie, refusant au groupe la qualification de « section » ainsi que l’utilisation de son logo.

Coprésident des Jeunes UDC du Valais romand, Grégory Logean avait suscité la polémique l’an dernier en condamnant fermement « la banalisation de l’homosexualité ». Une quarantaine de plaintes, pour injures principalement, sont encore pendantes au Tribunal fédéral.


Interview.

  • 24Heures : Vous l’avez dit et répété, l’homosexualité est une « déviance ». Et là, un groupe gay se crée au sein même de votre parti. Vous êtes choqué ?
  • Grégory Logean : Les homosexuels ne me dérangent pas comme individus, nous en comptons aussi à l’UDC. Mais le fait que ce groupe revendique le droit à l’adoption pour les gays me choque profondément. C’est le signe que le lobby homosexuel, après le PS, le PLR et le PDC, a infiltré l’UDC.
  • Vous y allez fort, parlant carrément de trahison. Pourquoi ?
  • Ces gens, sous le label UDC, soutiennent des idées qui vont totalement à l’encontre de nos fondamentaux. La défense de la famille traditionnelle, essentielle, en fait partie. L’UDC est le dernier rempart contre la décadence de notre société.
  • « Décadence de la société », menace d’un lobby homosexuel, qui placerait des personnes aux postes-clés et ferait la promotion de l’homosexualité sous couvert d’information… N’êtes-vous pas paranoïaque ?
  • Pas du tout. On a affaire à une manipulation des masses. Lorsqu’on met sur le même pied, devant des jeunes dans des écoles, le couple hétérosexuel et le couple homosexuel, je trouve que cela va trop loin. On n’a plus le droit de penser que l’homosexualité n’est pas normale sans passer pour un homophobe.
  • Selon le président de « GayUDC », évoquer le sujet de l’homosexualité rend « nerveux » de nombreux UDC… Dont vous ?
  • Absolument pas. Je suis calme, mais inquiet. Si ça se trouve, ce groupe va défendre des lois contre l’homophobie ou en faveur du mariage homosexuel.
  • Visiblement, ce groupe n’est pas le bienvenu dans le parti, allez-vous prendre des mesures ?
  • Nous verrons. Pour l’instant, ce groupe est marginal.

Source : Martine Clerc pour 24Heures