Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Grégory Logean persiste et signe
Société
Jeunes UDC valaisans : le coming out des anti-homo ? Elevée par des homos, et alors !
Grégory Logean
persiste et signe
par  la rédaction, le vendredi 24 juillet 2009, vu 154 fois

JOURNÉE MONDIALE CONTRE L’HOMOPHOBIE | Son communiqué relatif à la Journée mondiale contre l’homophobie lui a valu 29 plaintes pénales..

Malgré tout, le jeune UDC ne change rien à ses propos. Il s’appuie même sur le Nouveau catéchisme pour défendre sa thèse.

  • Comment vivez-vous avec 29 plaintes pénales sur le dos ?

J’arrive bien à vivre. Je n’y accorde pas trop d’importance. Je suis en ordre avec ma conscience.

J’ai même pu constater que depuis que le nombre de plaintes a été diffusé dans la presse, je reçois plus de messages de soutien. Dans un premier temps, les homosexuels ont été perçus comme des victimes, maintenant la vision s’est inversée.

Les gens voient que c’est la liberté d’expression qui est menacée par ces plaintes et par le tapage fait autour de mon texte.

  • Cherchiez-vous à faire un coup de pub avec votre communiqué ?

Ce communiqué est en fait une réaction à un mail que j’ai reçu d’Alpagai. Suite à ce message, j’ai été voir leur site internet.

J’ai été choqué par certains éléments. Il y a une photo montrant deux hockeyeurs s’embrassant, avec ce commentaire : « Choquant ? Pour les homophobes ».

Pour moi, c’est une dérive de traiter d’homophobes toutes les personnes choquées de voir deux hommes s’embrasser.

  • Avec le recul, n’éprouvez-vous pas de regret par rapport aux termes utilisés dans le communiqué ?

Le terme « déviant » que j’ai utilisé pour qualifier l’homosexualité a été celui qui a fait le plus débat. Je le maintiens. Déviant signifiant : ce qui s’écarte de la norme.

  • C’est un peu fort, non ?

Je n’ai rien inventé. Voici ce que dit le Nouveau catéchisme de l’Église catholique à propos de l’homosexualité : « S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves, la Tradition a toujours déclaré que « les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés. Ils sont contraires à la loi naturelle. »

Je ne changerai donc pas une virgule de mon texte pour les beaux yeux de personnes qui voient de l’homophobie partout.

  • Etes-vous homophobe ?

Je suis « hétérophile ».

Mon texte n’attaque pas les individus, mais aborde une question politique, puisque les homosexuels demandent de plus en plus de droits, comme le droit à l’adoption.

Il ne s’agit pas de faire la police dans les chambres à coucher où chacun reste libre, mais de mener un débat politique autour d’une question de société.

Source : Le Nouvelliste