Accueil du site > Infos > International > Groupe népalais menacé de fermeture (...)
International
San Francisco : Gavin le héro, Gwen la martyre Petite US-story : Prologue à la Révolution aux USA
Groupe népalais menacé de fermeture par la Cour Suprême
- Appel de l’ILGA -
le jeudi 5 août 2004, vu 179 fois

Un avocat privé a demandé à la Cour Suprême du Népal de fermer une organisation non gouvernementale, l’accusant de vouloir “légaliser les activités homosexuelles" au Népal.

Le 18 juin dernier, un avocat privé a demandé à la Cour suprême du Népal de fermer la Blue Diamond Society, une organisation non gouvernementale membre de l’ILGA et travaillant dans la lutte contre le sida et la défense des droits de l’homme. La lettre accuse l’association de vouloir “légaliser les activités homosexuelles” et demande qu’elle soit fermée, car les comportements homosexuels sont criminalisés ou considérés comme illégaux au Népal. Rien en fait n’interdit l’homosexualité au Népal mais le Code civil népalais (4ème part., chap. 16) punit “les actes sexuels contre-nature”. Cette mention est régulièrement utilisée comme prétexte pour justifier la détention d’hommes homosexuels et de personnes transgenres.

En réponse à cette lettre, la Cour suprême a demandé au ministère des Affaires étrangères de démontrer avant le 27 juillet pourquoi les "activités homosexuelles publiques" ne devraient pas être bannies au Népal.

L’International Lesbian and Gay Association (ILGA) demande d’envoyer une lettre de protestation par fax ou courrier aux ambassades népalaises.

ILGA (texte et photo)

Adresses et détails : ilga.org


Complément du 26 août :

Emprisonnés depuis le 9 août après avoir été interpellés dans une discothèque sous le prétexte de l’identification d’un suspect, 39 membres de la Blue Diamond Society ont été libérés sous caution mardi 24 août. Dénonçant des tortures, les militants passeront en jugement le 20 septembre prochain.

Source : Queer.de