Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Il fallait oser ! L’UDF l’a fait.
Société
Olivier Fleury fait un amalgame inacceptable entre homosexualité, (...) La Suisse ne desserre pas l’étau autour du don du sang
Il fallait oser ! L’UDF l’a fait.
par  la rédaction, le mercredi 22 février 2012, vu 310 fois

Le parti qui prétend pourtant appuyer sa politique sur des valeurs chrétiennes s’est fendu d’un prospectus de propagande anti homosexuel hallucinant.

« Le président ougandais Yoweri K. Museveni a donné un signal fort lors de la 15ème conférence mondiale contre le SIDA. Il a affirmé à quel point l’amour et la fidélité sont importants (par exemple dans le mariage) pour lutter contre le fléau du Sida. Et il a ajouté que les préservatifs ne sont pas la solution. C’est fort, non ?

Le sexe tabou ? En partie seulement. Des personnes gays et lesbiennes propagent dans les écoles leur « coming out » et leur homosexualité comme un style de vie normal, souvent sans la présence d’enseignants. Que doivent cacher des personnes qui présentent leur différence comme quelque chose de « normal » ? « je suis gay et c’est bien ainsi », c’est ainsi qu’un maire allemand s’est outé. Mais, qui décide ce qui est vraiment bien ?

« C’est cool d’être gay ! » Et alors ? Ne pas être gay c’est encore plus cool ! »

Source (en Allemand)

Mille conseils de pureté et de fidélité pour une sexualité chrétienne ne seraient finalement pas trop gênants si ne venait pas s’ajouter à ces consignes une phrase admirative à l’encontre d’un chef d’état africain, le président ougandais Yoweri Kaguta Museveni. Le hic dans tout cela, c’est que ce personnage contesté est un fervent défenseur de la loi anti gay, communément appelée "Kill the Gays bill" qui prône la peine de mort pour les personnes homosexuelles.

Cette loi avait été introduite par le parlementaire David Bahati en 2009. Suite à de nombreuses réactions internationales, la loi est actuellement à l’étude pour une option plus souple que la peine de mort, soit la prison à vie !

L’UDF suit dès lors les traces de ses frères évangélistes américains.En mars 2009, M. Bahati était allé à une conférence en Ouganda, tenue par des évangélistes chrétiens américains anti-gays qui avaient promis d’anéantir l’homosexualité. Il a élaboré sa proposition dans les semaines qui ont suivi cette conférence.

L’organisation suisse des lesbiennes LOS et Pink Cross, organisation suisse des gays, dénoncent bien entendu de tels procédés et demandent aux responsables scolaires de ne pas autoriser la distribution de ce prospectus anti-gay distribué par l’UDF. Nous resterons vigilants à toute tentative politique ou religieuse qui tendrait à criminaliser les personnes homosexuelles en Suisse, tout comme nous n’acceptons pas que des partis politiques ou des mouvements religieux propagent l’idée désormais condamnée au plus haut niveau que l’homosexualité est une maladie que l’on peut ou que l’on doit soigner. (L’homosexualité a été retirée du manuel diagnostique et statistique des maladies mentales, en 1985 et a été déclassifiée lors du congrès de 1992, pour tous les états signataires de la Charte de L’OMS.)

Prétendre qu’être homosexuel est moins « cool  » qu’être hétérosexuel est une injure à toute personne qui se découvre différente, tout particulièrement à l’adolescence. De tels propos sont indignes d’une société qui prône le respect et l’intégration de toutes et tous !

Barbara Lanthemann

Secrétaire romande LOS | PinkCross