Accueil du site > Infos > International > Italie : la loi contre l’homophobie (...)
International
National Equality March 150.000 personnes à Washington pour (...) Des évêques africains veulent des « barrières juridiques contre (...)
Italie : la loi contre l’homophobie retoquée au Parlement
par  la rédaction, le mercredi 14 octobre 2009, vu 231 fois
Tags : - Homophobie - Italie

Alors qu’un couple de gays a encore été agressé dimanche à Rome, la loi qui faisait de l’homophobie une circonstance aggravante en cas de délit a été jugée inconstitutionnelle par une majorité de députés. Opposition et majorité confondues.

Enlisé depuis presque un an sur le bureau de la commission de la Justice de la Chambre des députés, le projet de loi concernant le délit d’homophobie, présenté par Paola Concia, députée lesbienne du Parti démocrate (PD), a été définitivement enterré hier par les parlementaires italiens.

  • « Avaliser des pratiques sexuelles de n’importe quel type »

Une majorité de députés a en effet voté l’inconstitutionnalité du texte. Cette question avait été soulevée par l’Union des démocrates chrétiens (UDC), formation politique qui siège pourtant dans les rangs de l’opposition. Rassemblant avec elle la majorité de centre droit, la motion a reçu 285 voix favorables, 222 contre et 13 abstentions.

Selon l’UDC, l’introduction dans le code pénal de « l’orientation sexuelle » comme circonstance aggravante d’un délit et comme motif de discrimination tout court, « risque d’avaliser des pratiques sexuelles de n’importe quel type ». Un résultat qui a provoqué beaucoup de polémiques entre la majorité et l’opposition, et même dans le PD, car Paola Binetti, membre de l’Opus Dei et personnalité emblématique des catholiques conservateurs au sein du Parti démocrate, a voté contre ce projet de loi. « Nous avons assisté à un spectacle honteux avec des interventions des représentants de l’UDC qui ont associé l’orientation sexuelle à l’inceste et à la pédophilie », a immédiatement commenté Aurelio Mancuso, président national de l’ArciGay, l’association italienne de défense des droits LGBT.

  • Insultes fascistes

Mais tout n’est peut-être pas perdu. Mara Carfagna, ministre pour l’Égalité des chances et pas vraiment gay-friendly, devrait se charger de présenter devant les parlementaires une nouvelle loi contre l’homophobie. « Je me porterai garante pour réparer l’erreur commise par le Parti démocrate, en proposant au Conseil des ministres un projet de loi qui prévoit les circonstances aggravantes pour tous les éléments discriminants comme l’âge, l’invalidité, l’homosexualité et la transsexualité », a-t-elle déclaré.

Dans ce contexte, le climat de violence qui vise la communauté LGBT italienne persiste : un couple gay qui se promenait en plein jour dans les rues du centre de Rome a été attaqué dimanche par six jeunes hommes qui ont invectivé leur victimes avec des insultes fascistes avant de frapper le plus jeune des deux avec un casque de moto.

Source : Têtu.com