Accueil du site > Infos > International > La France se félicite du démarrage (...)
International
France : Malgré les lois, les agressions homophobes progressent en (...) Thorbjørn Jagland : « Il est temps de faire quelque chose contre (...)
La France se félicite du démarrage d’un fonds de soutien contre l’homophobie
par  la rédaction, le mardi 18 mai 2010, vu 162 fois
Tags : - Politique - Homophobie

Avec les Pays-Bas et la Norvège, la France vient de créer un fonds pour promouvoir la dépénalisation universelle de l’homosexualité aux Nations-Unis, dont elle était l’initiatrice.

La France s’est félicitée lundi du démarrage d’un fonds de soutien, qu’elle a créé avec les Pays-Bas et la Norvège, visant à financer des actions pour la dépénalisation dans le monde de l’homosexualité.

A l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, l’ambassadeur français itinérant pour les droits de l’homme François Zimeray (photo) a annoncé au cours d’une conférence de presse que ce fonds avait déjà recueilli quelque 200.000 euros. « Nous appellons les entreprises, les collectivités territoriales à rejoindre ce fonds », a-t-il déclaré.

  • Des projets pilote à financer

Une réunion destinée aux entreprises sera organisée au ministère des Affaires étrangères dans quelques jours, a-t-il ajouté. Quatre à cinq projets pilote seront mis en place à partir du fonds, après discussions avec les associations, a indiqué l’ambassadeur.

M. Zimeray a rappelé aussi que la première déclaration sur les droits de l’homme et l’orientation sexuelle et identité de genre, présentée par la France et les Pays-Bas devant l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2008, était peu à peu signée par un grand nombre d’États.

  • Un tiers des nations pour une dépénalisation universelle de l’homosexualité

« 68 Etats (sur 192, NDLR) en sont aujourd’hui signataires et la France continue de militer pour la signature de cette déclaration », a affirmé l’ambassadeur.

« Même si ce n’est qu’une déclaration, les déclarations d’aujourd’hui font les politiques ou les normes de demain, il y a une sédimentation qui se fait. C’est ainsi que progresse le système multilatéral, l’édifice législatif international », a-t-il expliqué.

Près de 80 Etats dans le monde punissent toujours l’homosexualité, certains de la peine de mort.

Source : AFP via Têtu.