Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > La communauté YouTube au secours des (...)
Santé Jeunes
Homosexualité et cursus scolaire Les adolescents homosexuels et le risque de suicide
La communauté YouTube au secours des jeunes homosexuels
par  la rédaction, le samedi 23 octobre 2010, vu 251 fois

Suite aux suicides de plusieurs jeunes homosexuels, un mouvement spontané s’est mis en place sur YouTube, adressant des messages d’espoir pour tous les jeunes persécutés.

Une émouvante campagne spontanée a été lancée aux Etats-Unis via YouTube pour soutenir les adolescents homosexuels victimes d’homophobie, après une vague de suicides de jeunes à travers le pays. Hillary Clinton est même intervenue.

"Cela va aller mieux" (it gets better) : c’est avec ce message lancé fin septembre par un couple gay de Seattle qu’à débuté le mouvement.

Depuis, le flux de vidéos a enflé au point de compter des centaines de témoignages d’étudiants, mais aussi d’employés de Google ou de stars de Broadway et même de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton elle-même.

"Tenez bon et demandez de l’aide. Votre vie est tellement importante", affirme Hillary Clinton dans un message diffusé mardi soir, à la veille de la journée dédiée aux jeunes victimes de l’homophobie aux Etats-Unis.

  • Message spontané

Plusieurs adolescents se sont suicidés récemment dans le pays, après avoir été critiqués et ostracisés dans leur entourage pour leur homosexualité ou parce qu’ils étaient perçus comme homosexuels.

"S’il vous plaît, rappelez-vous que votre vie vaut quelque chose et que vous n’êtes pas seuls", poursuit Mme Clinton, qui fut la première Première dame à marcher aux côtés d’homosexuels lors d’une Gay pride il y a dix ans.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain pour la Démocratie, Dan Baer, a salué mercredi ce mouvement spontané : "C’est parti d’une poignée de citoyens qui ont pris les choses en mains. Voilà un important message public".

Aux Etats-Unis, les jeunes homosexuels ont quatre fois plus de risques de se suicider que les jeunes hétérosexuels, selon l’association The Trevor Project, qui a mis en place un numéro d’appel pour aider et conseiller 24 heures sur 24 les jeunes en détresse. Neuf jeunes homosexuels sur dix sont harcelés au lycée.

  • Filmé à son insu

Début octobre, deux étudiants ont été inculpés de "violation de la vie privée" après le suicide d’un camarade, Tyler Clementi, 18 ans, qui s’est jeté du haut d’un pont de New York. Ils avaient filmé via une webcam et diffusé sur internet une rencontre qu’il avait eue avec un autre homme.

"A ceux qui se sentent très seuls : les choses vont aller mieux. L’attitude de la société va changer", assure dans une vidéo poignante, qui avait attiré mercredi 1,8 million d’internautes, Joel Burns, un jeune élu de Fort Worth, au Texas.

La vidéo, tournée en plein conseil municipal, prend la défense des jeunes tourmentés à l’école ou au sein de leur entourage pour leur orientation sexuelle. Dans celle-ci, Joel Burns cite le drame de plusieurs jeunes, âgés de 13 à 19 ans, qui se sont récemment suicidés après avoir été harcelés.

Source : 24heures

  • Le message de Joel Burns :
  • Le message de Dan et Terry, à l’origine de It Gets Better Project :
  • Le message d’Hillary Clinton
  • Le message de Barack Obama  :


Traduction de l’allocution de de Barack Obama :

« Comme beaucoup d’entre vous, j’ai été choqué et attristé par la mort de plusieurs jeunes personnes dont on s’est moqué et qu’on a harcelé parce qu’elles étaient homosexuelles, et qui ont fini par s’ôter la vie. En tant que parent de deux filles, cela me brise le cœur. C’est quelque chose qui ne devrait pas arriver dans ce pays.

Il faut casser ce mythe qui fait croire que les moqueries sont un rite de passage obligé lorsqu’on grandit. C’est faux. Nous avons le devoir de faire en sorte que nos écoles soient des lieux protégés pour tous nos enfants. Quant autres personnes, sachez que si vous avez des problèmes, il y a des adultes qui peuvent vous aider.

Je ne peux pas savoir quel effet ça fait de se faire harceler parce qu’on est homosexuel. Mais je sais quel effet ça fait de grandir et de se sentir différent. C’est dur. Et pour beaucoup d’enfants, la sensation d’être seul ou isolé, je le sais, peut faire du mal. Et quand on se moque de nous ou qu’on nous harcèle, on peut avoir l’impression qu’on est responsable de cette situation, parce qu’on est différent ou qu’on n’entre pas dans la norme.

Ce que je veux vous dire c’est ceci. Vous n’êtes pas seuls. Vous n’avez rien fait de mal. Vous n’avez rien fait qui justifie que l’on s’en prenne à vous. Et il y a un monde qui vous attend, rempli de possibilités. Il y a des gens qui vous aiment et qui tiennent à vous tel que vous êtes. Si vous vous sentez mal parce que vous êtes harcelé , ou que vous vous sentez harcelé à cause de propos blessants, adressez-vous à une personne de confiance. Que ce soit un parent, un professeur, une personne qui vous apprécie tel que vous êtes. Ne restez pas seul-e.

L’autre chose qu’il faut savoir c’est que les choses s’amélioreront. Plus que tout, vous vous apercevrez avec le temps que votre différence se transformera en fierté et en force. Avec le recul, vous regarderez vos luttes passées avec compassion et sagesse. Non seulement cela vous sera utile, mais un jour cela vous aidera à vous investir pour faire de ce pays un endroit meilleur.

Cela signifie que vous serez plus enclin à combattre les discriminations, pas uniquement celles liées aux Américains LGBT, mais toutes les formes de discrimination. Vous serez plus enclin à comprendre personnellement et intimement pourquoi il est si important, que nous les adultes, devons montrer l’exemple en traitant les autres avec respect. De pouvoir se mettre à la place des autres, de ne jamais perdre de vue ce qui nous unit.

Notre nation se fonde sur le principe que nous sommes tous égaux et que chacun de nous mérite de trouver sa voie vers le bonheur ; d’utiliser son talent, d’exprimer son opinion, de ne pas se conformer à la norme ; surtout, d’être soi-même. Telle est la liberté qui nous enrichit tous. Telles sont les valeurs de l’Amérique. Et chaque jour c’est mieux. »

Source : Adaptation libre et traduction du texte original par Elisabeth Thorens Gaud de Mosaïc-info