Accueil du site > Organismes LGBT > Vaud > Laus’Angeles BBC > Laus’Angeles : un nouvel élan
Laus’Angeles BBC
Laus’Angeles cherchent unE secrétaire/trésorierE
Laus’Angeles : un nouvel élan
par  la rédaction, le lundi 20 septembre 2010, vu 488 fois

Avec l’ouverture de la saison 2010-2011, le seul club de basket gayfriendly de Suisse fête sa 3ème année d’existence. A cette occasion, le club souhaite lancer une campagne de recrutement de nouveaux membres actifs – des joueurs et des joueuses - mais également des membres de soutien et autres généreux donateurs. C’est dans ce cadre que j’ai été invité à assister à l’entrainement de reprise.

Après qu’ils m’aient chaleureusement accueilli, je laisse les sportifs rejoindre le terrain et je me range dans un coin pour observer. A la différence de ce que l’on peut voir ailleurs, la séance ne commence pas par des tours de terrain chronométrés, ni autres de pompes et abdos répétés jusqu’à la tétanie. Ce n’est visiblement pas le genre de la maison.

JPEG - 130.2 ko

L’échauffement débute tranquillement par des exercices de maitrise du ballon. Les joueurs apprivoisent cet objet parfois capricieux avant d’apprendre à dribbler dans toutes les positions, même les plus improbables (j’ai des clichés pouvant en témoigner ☺ ). Ensuite, on passe à des exercices de passes puis des jeux d’opposition (1 contre 1 puis 2 contre 1) toujours à base de passes puis de tirs au panier.

Les exercices se succèdent à un rythme de plus en plus soutenu. Il faut tout de même transpirer un minimum. Ce qui est notable c’est que, dans tous les cas, l’exercice est adapté au niveau et/ou la capacité physique de chacun. L’entraineur ajoute des difficultés ou accélère la cadence pour les plus à l’aise et par ailleurs dispense conseils et explications complémentaires à ceux éprouvant d’avantage de difficultés. L’important c’est que chacun progresse, à son rythme.

JPEG - 154.7 ko
JPEG - 173.1 ko
JPEG - 223.9 ko

Enfin, la séance se termine par un petit match de 30 minutes, sorte de récompense après 1h30 d’effort.

Cet entrainement est à l’image de ce que sont venus chercher ceux qui y participent. Apprendre puis/ou progresser dans la pratique d’une discipline, de l’exercice afin de retrouver ou de maintenir sa forme physique et enfin, et même surtout, partager avec les autres le plaisir simple de jouer ensemble. Un état d’esprit différent de celui qui peut exister dans les sports individuels que certains ont pratiqués ou continuent de pratiquer en parallèle (fitness, course à pied, natation) dans un objectif d’avantage tourné vers l’effort.

JPEG - 193.2 ko

En effet, ceux qui sont là ne visent pas la performance immédiate dans une compétition ou une autre. Le but premier est de rencontrer des gens avec lesquels on s’amuse et l’on développe un lien de camaraderie. Relation facilité par l’interaction intrinsèque aux sports collectifs, à la différence des sports individuels où chacun pratique dans sa bulle. Cela ne les empêche pourtant pas d’envisager que l’équipe puisse à moyen terme intégrer le championnat vaudois, en commençant par le 1er palier de la 3ème ligue avant de pourquoi pas briguer les échelons supérieurs.

JPEG - 38.4 ko

En attendant, Laus’Angeles ont déjà participé à une compétition LGBT à Paris en mai dernier. L’expérience ayant été excellente, tous n’attendent que de remettre ça. Cela permet aux joueurs de passer quelques jours ensembles dans une bonne ambiance mais également à l’équipe de jauger son niveau face à des adversaires souvent plus expérimentés venus de toute l’Europe : France, Royaume Uni, Espagne, Allemagne, Pays Bas.

Pour plusieurs d’entre eux, tout cela n’est possible que dans le cadre d’une équipe gayfriendly c’est-à-dire épargnée par tout risque de jugement, ce que certains ont pu expérimenter par le passé notamment dans le cadre scolaire. Le sport reste en effet l’un des bastions d’une certaine « virilité » reposant sur la performance individuelle, même dans les sports collectifs.

Pour tous il est en revanche clair que le basket reste un sport de contact et la confrontation avec des équipes « classiques » ne les effraie pas. Bien au contraire, certains y voir une forme de militantisme : démontrer par l’exemple que les gay peuvent tout à fait rivaliser avec les hétéros sur le terrain comme partout ailleurs.

Ce désir de visibilité se traduit également par le souhait d’une plus grande reconnaissance des sportifs LGBT par les instances nationales. Lors des derniers GayGames, la délégation suisse ne comptait pas moins de 248 athlètes. Pourtant, à la différence de la France, de l’Allemagne ou des USA, ces sportifs n’ont reçu ni soutien ni félicitation de la part des institutions et organismes helvétiques. Pourtant les performances des compétitions LGBT n’ont pas à craindre la comparaison avec les autres compétitions internationales. Steve Mamin, fondateur et entraineur du club mais également sportif émérite, souhaiterais donc entreprendre des démarches auprès de SwissOlympic notamment.

Mais pour progresser et s’engager dans des compétitions, l’équipe à besoin de recruter. C’est dans cet objectif qu’une campagne de communication est lancée en cette rentrée 2010. Cela passe par la réalisation d’un logo en avril dernier [1] , par la refonte prochaine du site internet ainsi que par des prises de contact avec les commerces, les associations et les media LGBT de toute la Suisse romande pour leur demander de relayer l’information et de transmettre les nouveaux flyers.

Ils étaient 5 pour cet entrainement de reprise (3 joueurs ayant été retenus ce soir là), entre 25 et 50 ans, de l’étudiant au futur grand père (félicitation), d’un peu moins de 1,70 m à un peu plus de 2 m, Suisse, Français ou Hollandais, du basketteur expérimenté au débutant. Ils se retrouvent tous les mercredis au gymnase de Bellevaux afin de faire du sport (un peu) et de s’amuser (beaucoup). Ils n’attendent que vous. Alors tentez l’expérience, rejoignez-les. Vous ne le regretterez pas.


Laus’Angeles BasketBallClub
Case Postale 5294
1002 Lausanne

laus.angelesbbc gmail.com

Steve Mamin – président, entraîneur
(à contacter pour toutes questions sur les entraînements)
Tél. 079 409 00 80.

Entraînements :
tous les mercredis 20h00 (sur le terrain) – 22h00

Collège de Bellevaux
Route Aloys-Fauquez 45
1018 Lausanne

Notes

[1] Réalisation Faïk Boumendjel – Green Graphic