Accueil du site > Infos > International > Le Conseil économique et social des (...)
International
France - Une femme homo obtient un agrément pour adopter Italie : une loi contre l’homophobie a nouveau rejetée (...)
Le Conseil économique et social des Nations Unies accorde le statut consultatif à l’Ilga-Monde
par  la rédaction, le mercredi 27 juillet 2011, vu 71 fois

Le Conseil économique et social des Nations Unies (Ecosoc) a accordé, le 25 juillet, le statut consultatif à l’Ilga (International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association)-Monde. Cette nouvelle accréditation permet d’intensifier les relations entre l’association et l’Onu.

  • « UNE JOURNÉE HISTORIQUE »

Selon le co-secrétaire général de l’Ilga-Monde, Renato Sabbadini, « c’est une journée historique […] qui cicatrise une blessure vieille 17 ans ». En 1993, l’Ilga-Monde était alors la première organisation LGBT à obtenir le statut consultatif mais le perdit un an après. Depuis, d’autres organisations comme l’Ilga-Europe et International Wages Due Lesbians (États-Unis) se sont vu accordé ce même statut.

Dans un communiqué, le Centre LGBT Paris-IdF« se félicite de cette avancée », le statut consultatif représentant « un outil fondamental pour travailler plus efficacement encore en faveur des droits humains LGBTI ».

  • VINGT-NEUF PAYS POUR

Comme le rapporte l’Ilga-Monde sur son site web :

  • 29 pays ont voté pour cette reconnaissance : Inde, Italie, Japon, Lettonie, Malte, Mexique, Mongolie, Nicaragua, Norvège, Pérou, République de Corée, Slovaquie, Espagne, Suisse, Ukraine, Royaume-Uni, États-Unis, Venezuela, Argentine, Australie, Belgique, Canada, Chili, Equateur, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Hongrie.
  • 14 ont voté contre : Irak, Maroc, Namibie, Pakistan, Qatar, Russie, Arabie Saoudite, Sénégal, Bangladesh, Cameroun, Chine, Égypte, Ghana, Zambie.
  • 5 se sont abstenus : Guatemala, Philippines, Rwanda, Bahamas, Côte d’Ivoire.

L’association tient à particulièrement remercier la Belgique « qui a fourni un travail acharné pour parvenir à un consensus favorable » ainsi que les États-Unis et l’Argentine.

Ce nouveau statut va permettre à l’Ilga-Monde d’assister aux conférences et réunions des Nations Unies, de soumettre des rapports écrits et d’intervenir oralement. L’association pourra également assister aux conférences internationales organisées par l’Onu ainsi qu’aux sessions spéciales de son Assemblée générale et des autres organismes inter-gouvernementaux. « Aujourd’hui nous célébrons cette décision, précise la co-secrétaire générale de l’association Gloria Careaga, mais nous sommes conscients du travail qui nous attend dans les mois à venir ».

Source : Yagg