Accueil du site > Infos > International > Le Royaume-Uni dit oui aumariage (...)
International
Etats-Unis : La non-reconnaissance du mariage homo déclarée (...) USA : La Cour suprême se penche avec prudence sur le mariage (...)
Le Royaume-Uni dit oui aumariage homosexuel
par  la rédaction, le mercredi 6 février 2013, vu 301 fois

Avec cette loi, David Cameron cherche à donner une image de modernité à son parti. Mais tous les tories n’épousent pas l’idée

C’est fait. Alors que les députés français s’écharpent encore sur le mariage gay, et cela pour quelques jours encore, au Royaume-Uni, la Chambre des communes a voté un texte similaire hier soir, dans une quasi indifférence populaire. C’est qu’au Royaume-Uni, on a eu le temps de s’habituer à la perspective d’une égalité totale entre homosexuels et hétérosexuels. Outre le fait qu’ils bénéficient du partenariat, cela fait huit ans que des couples de gays adoptent des enfants ou que des couples de lesbiennes recourent à la procréation médicalement assistée. Dans ce contexte, 70% de l’opinion publique est favorable à l’idée de leur accorder aussi l’accès au mariage.

Promesse de campagne des libéraux-démocrates et soutenu par les travaillistes, le texte n’avait guère de risque d’essuyer un échec. Mais tous les regards étaient tournés sur le camp conservateur, totalement divisé sur le sujet, alors que leur chef de file, David Cameron, est à l’origine du projet de loi. Son parti étant en chute libre dans les sondages, le premier ministre a fait du mariage homosexuel un instrument pour moderniser l’image des tories et draguer les électeurs flottants. L’Eglise anglicane à part

Stratégie périlleuse, au vu du fort courant, au sein même de son parti, qui a affiché ces dernières semaines ses craintes : au moins un tiers des conservateurs s’étaient prononcés contre avant le vote. Dimanche, une vingtaine d’entre eux ont même remis une lettre à David Cameron s’alarmant des « dégâts significatifs pour le parti en vue des élections législatives de 2015 ». Pour éviter que David Cameron n’essuie un camouflet de la part de ses propres rangs, plusieurs ministres de poids – William Hague (Affaires étrangères), George Osborne (Finances) et Theresa May (Intérieur) – étaient montés au front ces derniers jours pour défendre le mariage gay. Un lobbying interne qui n’a guère fonctionné. Au final, pas moins de 139 tories sur 303 ont voté hier contre le projet. La loi, qui doit encore faire un aller-retour entre les deux Chambres, permettra aux homosexuels de se marier civilement. Bizarrerie : alors que la loi laissera aussi aux diverses confessions la possibilité de célébrer ou non des unions homosexuelles religieuses, le mariage gay sera spécifiquement interdit au sein de l’Eglise anglicane, majoritaire dans le pays. Sa hiérarchie s’était farouchement battue contre le texte.

Source : Cathy Macherel - 24Heures