Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Le curé gay de Schwitz a été suspendu (...)
Société
Quand les gays retourneront à Sion... Première Lesbian and Gay (...) Neuchâtel, c’est gagné ! Pride 02
Le curé gay de Schwitz a été suspendu par l’Evêque.
par  Frédéric Gloor, le mardi 25 juin 2002, vu 332 fois
Tags : - Suisse - Discrimination - Religion

Buochs, petit village du canton de Schwytz. Cinq mille habitants dont quatre mille catholiques. Kari Bürgler est curé. Dimanche 16 juin, au terme de la messe, il annonce à ses paroissien qu’il vit une relation homosexuelle avec un homme de son âge.

Ce coming out inattendu a eu l’effet d’un petit séisme dans cette région que l’on dit catholique conservatrice. Paradoxalement, les paroissiens se sont rapidement mobilisés pour apporter leur soutien à leur curé maintenant menacé par l’Evêque de Coire Mgr Grab. Ce dernier est venu en personne la semaine dernière pour assister à une rencontre « débriefing » avec quatre cents personnes. Si l’assemblée a affirmé son envie de voir leur curé rester en place, l’évêque de Coire a cependant réfréné leurs espoirs, expliquant qu’il ne pouvait pas prendre une décision contraire à l’Eglise et qu’il devait être loyal à l’égard des autres évêques.

Le sujet ne passe pas inaperçu, mais ce qui est nouveau, c’est justement que la population prend le parti du curé gay ! Jean-Paul Guisan du groupe C+H (Chrétien et homosexuel) de Dialogai répond au Temps « Cela montre que les gens considèrent la personne et vont au-delà des préjugés ». Et cette personne est justement fort appréciée. Des groupes de jeunes, anciens catéchumènes, ont déjà récolté plus de sept cents signatures. La Présidente de la Communauté de femmes de Buochs a demandé par écrit à Mgr Grab que « les principes chrétiens de l’Evangile et d’égalité soient promus au travers du cas Bürgler ». Cette dernière a de plus distribué une soixantaine de brochures de la Ligue suisse de femmes catholiques qui demandent de reconnaître à part entière les homosexuels.

Lundi 24 juin, en fin d’après-midi, Mgr Grab annonçait au travers d’un communiqué de presse que le curé Bürgler était suspendu de ses fonctions sacerdotales. Ce dernier entend se plier à cette décision. Il reste toutefois provisoirement en fonction, le temps de lui trouver un remplaçant.


Entendu ce matin à la Radio (RSR-1, Le Journal du Matin, une auditrice s’exprime) "Une solution serait le mariage des prêtres, comme ça on aurait plus de problème avec la pédophilie et l’homosexualité".

A entendre cette auditrice, d’une part le mariage apparaît comme une nouvelle solution de castration des prêtres, d’autre part l’homosexualité est mis dans le même panier que la pédophilie.

Une véritable solution serait celle envisagée par le Groupe des Femmes Catholiques, soit une pleine reconnaissance et acceptation totale de l’homosexualité au même titre que l’hétérosexualité. Le mariage ou le pacsage des prêtres comme une seconde étape. Mais nous ne résolvons pas les problèmes liés à la pédophilie qui sont d’un autre ordre !!!