Accueil du site > Infos > International > Le pacs homosexuel ne fait pas (...)
International
Pologne : Un manuel scolaire affirme que « l’homosexualisme » peut (...) France : Vers une saisine du Conseil constitutionnel sur le (...)
Le pacs homosexuel ne fait pas recette en Autriche
par  la rédaction, le samedi 4 septembre 2010, vu 247 fois
Tags : - Union homosexuelle - Autriche

En vigueur depuis janvier 2010, le « partenariat enregistré » entre personnes de même sexe – version autrichienne du pacs homosexuel – n’a suscité que 289 unions de couples gay et 140 unions de couples lesbiens au cours du premier semestre 2010, selon les chiffres encore provisoires de l’agence publique Statistik Austria.

La moitié des pacs ont été célébrés à Vienne et 15,6 % ailleurs dans la même province de Basse-Autriche ; en revanche, les provinces de Burgenland et Vorarlberg ont enregistré moins de 10 pacs chacune. Le nombre de pacs gay est supérieur à celui des pacs lesbiens dans toutes les provinces, sauf au Tyrol où l’on a recensé 13 pacs de lesbiennes contre 12 pacs de gays.

À noter la forte proportion de pacsés étrangers : l’un des deux contractants est étranger dans 28 % des cas et les pacs entre deux ressortissants étrangers représentent 1,9 % des unions homosexuelles.

Le relatif désintérêt pour le pacs homosexuel ne correspond nullement à un désamour des Autrichiens à l’égard du mariage. Pour preuve, le nombre de mariages hétérosexuels en Autriche a augmenté de 5,9 % au premier semestre 2010.

En Autriche, le pacs homosexuel accorde à ses contractants presque les mêmes droits qu’aux couples hétérosexuels, à trois grosses exceptions près. Les couples gay et lesbiens ne peuvent pas se pacser en mairie et une fois leur union officialisée, ils n’ont droit ni à l’adoption homoparentale ni à la procréation médicalement assistée.

Source : BlogMensGo


Autriche : peu de mariages [1] homosexuels.

Les gays et lesbiennes autrichiens ne semblent pas pressés de se marier malgré la nouvelle loi les autorisant à contracter des unions civiles depuis le 1er janvier, selon des données de l’Institut national des statistiques publiées vendredi. Seuls 429 couples - 289 de gays et 140 de lesbiennes - dans toute l’Autriche ont signé un tel contrat officialisant leur relation, selon Statistik Austria, lors des six premiers mois de l’année. Plus de la moitié (50,1%) de ces unions a été enregistrée dans la capitale, Vienne.

Dans la plus petite des 9 provinces, celle du Vorarlberg (ouest), seulement cinq unions d’homosexuels ont été répertoriées contre un total de 215 à Vienne. Dans seulement 28% des cas, un seul des partenaires était autrichien et à peine 1,9% de ces unions civiles concernaient des partenaires étrangers. Contrairement aux mariages civils hétérosexuels dans ce pays majoritairement catholique, les cérémonies nuptiales entre personnes du même sexe restent interdites dans les bureaux de l’état civil.

Cependant, la loi, votée après des semaines de négociations entre sociaux-démocrates et conservateurs au pouvoir en Autriche, donne les mêmes droits aux couples de même sexe qu’aux hétérosexuels en matière de retraites et de pensions alimentaires. S’ils le souhaitent, les partenaires peuvent aussi prendre le nom de l’un ou l’autre, mais le parti conservateur ÖVP a insisté pour qu’il n’y ait pas de trait d’union entre les deux noms pour bien marquer la différence. La loi continue par ailleurs d’interdire l’adoption ou l’insémination artificielle pour les couples de gays et de lesbiennes.

Source : Le Figaro


Notes

[1] comprendre "union civile" (« eingetragene Partnerschaft »), le mariage entre personne de même sexe n’existant pas plus en Autriche qu’en Suisse ndlr