Accueil du site > Infos > International > Le patron de la FIFA : « Au Mondial (...)
International
Le pape autorise le préservatif "dans certains cas" "L’homoparentalité constitue une évolution irréversible"
Le patron de la FIFA : « Au Mondial du Qatar, les gays feraient mieux de se passer de sexe »
par  la rédaction, le mercredi 15 décembre 2010, vu 131 fois

Interrogé sur le sort qui sera réservé aux supporteurs homos dans l’Emirat en 2022, Sepp Blatter a répondu par une blague scabreuse. Qui n’a pas fait rire tout le monde.

Le choix de la FIFA de confier l’organisation de la Coupe du Monde de football à la Russie pour 2018 et surtout au Qatar pour 2022 a fait bondir les associations LGBT sportives. La raison : les droits des gays y sont bafoués. Dans l’émirat arabe, par exemple, les relations homosexuelles sont punies de prison et de flagellation.

  • « Je suis sûr que les supporteurs homos seront admis »

La Fédération internationale de football compte-t-elle profiter de ces événements sportifs d’envergure planétaire pour faire bouger les mentalités dans ces pays ? A en croire les déclarations du patron de la FIFA, ce serait plutôt aux gays de s’adapter. Interrogé au cours d’une conférence de presse sur de possibles exactions anti-homos lors du Mondial Qatari, Sepp Blatter a d’abord voulu détendre l’atmosphère par une boutade : « Je dirais que les gays devraient s’abstenir de toute activité sexuelle ! » Pas bégueules, les journalistes savourent la plaisanterie qui en dit long sur le peu d’intérêt du patron du foot mondial sur la question.

Passé la rigolade, Sepp Blatter tente néanmoins de donner des garanties de survie pour les supporters gays qui tenteraient d’assister à des matches, au nom de la grande fraternité du football. « C’est une autre culture parce que c’est une autre religion. Mais dans le football, il n’y a pas de frontières, tout est ouvert à tout le monde, nous ne voulons pas qu’il y ait de discriminations, je suis sûr que ces supporters seront admis dans les compétitions ».

  • « Inacceptable »

Les propos de Sepp Blatter ont déjà provoqué des réactions consternées. En Grande-Bretagne, un responsable du « Gay Football Supporters Network », se désole : « Il ne comprend tout simplement pas le problème. Alors que nous travaillons avec la FA (l’équivalent britannique de la Fédération française de football) pour faire comprendre aux gens qu’il y un problème d’homophobie dans le milieu du football, Sepp Blatter ne prend tout simplement pas la mesure du phénomène. »

De son côté, l’ex-star de la NBA John Amaechi, ouvertement gay depuis 2007, a déclaré lui aussi ne pas avoir apprécié la plaisanterie. « La FIFA approuve la marginalisation des LGBT dans le monde. Cette totale volte-face de la Fédération par rapport à ses engagements est inacceptable, et si les fédérations nationales ne relève pas cette insulte, elles seront aussi complices. »

Source : Têtu