Accueil du site > Infos > International > Les Français et les droits des (...)
International
Adoption homosexuelle : une avancée qui ne règle pas la question du (...) Autriche un pacs « ghetto » pour les homos
Les Français et les droits des couples homosexuels
par  la rédaction, le vendredi 13 novembre 2009, vu 179 fois

Les Français sont désormais une majorité à être favorables à l’adoption par les homosexuels et au mariage gay.

A propos du droit à l’adoption, les Français sont désormais aussi une large majorité (57%) à souhaiter qu’il soit accordé aux couples homosexuels.

Une nette majorité de Français (64%) se dit favorable à ce que l’on accorde aux couples homosexuels le droit de se marier. Si nous revenons en arrière début de 2000, une majorité des Français étaient encore opposée à cette idée. [1]

Mardi dernier, le tribunal administratif de Besançon a donné son feu vert à l’adoption d’un enfant par un couple d’homosexuelles [2].

C’est une première en France. Un évènement que 57% des Français voudraient voir se reproduire. Les choses ont ainsi évolué. En effet, en 2006, notre sondage BVA-le Figaro-LCI indiquait que les Français étaient encore très partagés sur cette question. Seuls 48% des Français étaient favorables à l’adoption par les couples homosexuels. Le sujet génère des clivages selon le sexe, l’âge et la sensibilité politique. [3]

Voilà des chiffres qui pourront alimenter« la réflexion permanente » du gouvernement sur le sujet, selon les termes de son porte-parole Luc Châtel. Pour le moment en tout cas, la réponse du gouvernement à cette question est claire : à l’instar de son socle électoral, il s’oppose à l’adoption par des couples homosexuels.

Source : BVA


Notes

[1] L’ouverture du mariage aux homosexuels :

  • À noter l’important clivage selon les sensibilités politiques. En effet, 75% des sympathisants de gauche se disent favorables, alors qu’ils sont seulement 42% chez les sympathisants de droite.
  • À noter également la différence entre les sexes : les femmes sont 70% à se dire favorables à l’adoption alors que les hommes sont 56%.
  • Enfin, la différence entre les tranches d’âge : 53% des 50 ans et plus sont favorables contre 77% des moins de 25 ans.

[2] NDLR :

Le tribunal administratif de Besançon n’a pas donner le droit à « l’adoption d’un enfant par un couple d’homosexuelles » mais par sa décision, il contraint le Conseil Général du Juras à accorder l’agrément d’adoptante à une femme (célibataire car non mariée, et pour cause) ouvertement homosexuelle mettant ainsi fin à une discrimination de fait qui durait depuis plus de 10 ans.

Dans la loi française, l’adoption reste encore réservée aux célibataires de plus de 30 ans et aux couples mariés (et donc hétérosexuels). C’est le sujet du débat actuel en France : l’ouverture de l’adoption aux couples homosexuels

[3] L’ouverture du droit d’adoption aux couples homosexuels :

  • Le sexe : 49% d’hommes favorables, 64% de femmes.
  • L’âge : les 50 ans et plus ne sont que 51% à approuvre contre 68% des moins de 25 ans.
  • La sensibilité politique : 71% des sympathisants de gauche y sont favorables contre seulement 48% des sympathisants de droite.



Bookmark and Share

Répondre à cet article