Accueil du site > Infos > Suisse > Politique > Les écoliers gay ne sont pas acceptés
Politique
Les candidat•e•s sont passé•e•s à la moulinette des lobbyistes Les Vert’libéraux brisent le tabou du mariage pour tous
Les écoliers gay ne sont pas acceptés
par  la rédaction, le jeudi 23 mai 2013, vu 363 fois

Pour la première fois, le thème de l’homophobie sera au centre de la prochaine session fédérale des jeunes. Selon des experts, le mobbing à l’école envers les homosexuels a augmenté.

our la première fois, le problème de « l’homophobie à l’école » sera débattu en novembre au Palais fédéral. Marco Fritschi, de Spot25, un groupe zurichois pour jeunes homosexuels, confirme que le nombre de cas de mobbing envers les gays durant leur scolarité a augmenté ces dernières années.

Le problème a pris d’autant plus d’ampleur qu’aujourd’hui un nombre croissant de personnes osent faire leur coming out. « Mais souvent, les camarades de classe ne sont pas prêts à accepter les homosexuels », explique Marco Fritschi.

Insultes sur Facebook

Alicia Parel, de Pink Cross, l’association faîtière des organisations gay au niveau suisse, cite l’exemple d’une jeune lesbienne qui a subi de nombreuses attaques verbales de la part d’autres écoliers. Cette fille a également été violemment insultée sur Facebook.

« Un autre jeune homme a été tabassé dans les vestiaires de la salle de gym juste parce qu’il est gay. Le pire c’est que l’école ne fait rien », déplore Alicia Parel. Elle exige des directeurs cantonaux de l’instruction publique de garantir à tous les élèves un espace protégé dans lequel ils peuvent évoluer normalement.

Source : 20 minutes


Témoignage

  • Luis* (19 ans), quand as-tu fait ton coming out ?

J’avais 18 ans. Les gens à l’école n’arrêtaient pas de me demander pourquoi je n’avais pas de copine. Un jour je leur ai répondu que j’en avais pas besoin parce que j’avais un copain.

  • Quelles étaient leurs réactions ? Certains ont commencé à me haïr. Pendant les cours, ils revendiquaient la peine de mort pour les homosexuels. Depuis mon coming out, ils ne veulent plus avoir affaire à moi. Mais j’ai aussi fait des expériences négatives en dehors de l’école. Une fois on m’a craché dessus et battu dans un tram.
  • La Session fédérale des jeunes va débattre sur le thème de l’homophobie.

Oui, c’est important. L’homophobie est très pesante. Les taux de suicide parmi les gays et les lesbiennes le montrent. Heureusement que certains de mes collègues ne me jugent pas et me défendent.

*Nom connu de la rédaction


Les six thèmes qui préoccupent les jeunes

Les jeunes suisses passionnés de politique ont choisi les thèmes de la prochaine Session fédérale des jeunes en votant en ligne. Six sujets principaux ont été déterminés à partir de 89 propositions et de 1400 votes.

  1. L’homophobie
  2. L’obligation de servir
  3. La répartition des richesses
  4. L’alcool
  5. La protection des animaux
  6. La formation