Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > Les jeunes homos britanniques font (...)
Santé Jeunes
Les adolescents homosexuels et le risque de suicide Un premier rapport sexuel non protégé pour près d’un quart des (...)
Les jeunes homos britanniques font leur coming out de plus en plus tôt
par  la rédaction, le samedi 20 novembre 2010, vu 275 fois

Selon une étude de l’association Stonewall, les gays et les lesbiennes sortent du placard vingt ans plus tôt que leurs aînés.

Les jeunes britanniques révèlent leur homosexualité de plus en plus précocement. C’est ce que révèle la dernière étude de l’association Stonewall qui lutte contre l’homophobie au Royaume-Uni : l’âge du coming out des gays, bi et lesbiennes a chuté de vingt ans en moyenne.

Les résultats de l’étude parus au début de la semaine sont éloquents. Au total, 1 536 gays, bi et lesbiennes ont été interrogés. Sur les 33 personnes âgées de plus de soixante ans, seulement cinq étaient sorties du placard avant leur majorité et certains d’entre eux n’ont fait leur coming out qu’au cours des dix dernières années. Au contraire, les jeunes de 18 ans assument leur homosexualité au grand jour dès leur 15 ans. Selon Ruth Hunt, chargée de relations publiques de Stonewall « chacun fait son coming out quand il se sent prêt mais ce constat est encourageant car il envoie un message positif à ceux qui sont encore dans le placard : vous n’avez pas à attendre ».

  • Semaine contre l’intimidation

Selon l’association, des avancées politiques et une plus grande visibilité des homos expliqueraient cette précocité. Depuis une dizaine d’années, la mise en place d’une union civile pour les personnes du même sexe en 2005 et le vote de lois anti-discriminantes au regard de la sexualité ont permis aux Britanniques de créer un climat plus serein autour des discussions sur l’homosexualité. Le sujet est beaucoup plus présent dans l’espace public. Du coup, les jeunes peuvent, par exemple, se retrouver dans les personnages de séries télé et parlent beaucoup plus de leur propre sexualité.

Pour rester sur cet élan, Stonewall continue de travailler dans le milieu scolaire. La semaine contre l’intimidation (anti-bullying week) s’achève d’ailleurs aujourd’hui. Depuis lundi, plusieurs figures sont intervenues dans les écoles, comme le gagnant de X Factor Joe McElderry, l’acteur de Queer as Folk Antony Cotton et le rugbyman Gareth Thomas. Chaque élève était même encouragé par Stonewall à écrire au député de sa région pour rendre compte de l’homophobie encore présente à l’école. De quoi sensibiliser les adolescents à une violence qu’ils sous-estiment souvent, et encourager les jeunes homos à se sentir plus en confiance.

Source : Têtu.com