Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > Mon enfant est homosexuel, suis-je (...)
Santé Jeunes
J’apprends que mon enfant est homosexuel par Elisabeth (...) Les mots
Mon enfant est homosexuel, suis-je responsable ?
Elisabeht Thorens-Gaud
par  la rédaction, le samedi 27 mars 2010, vu 154 fois

Notre fils nous a annoncé qu’il était homosexuel au moyen d’une lettre qu’il avait posée sur notre lit. Il avait 19 ans. Pendant plusieurs semaines, nous nous sommes demandés ce que nous avions bien pu faire de faux, ma femme et moi, dans notre éducation. J’ai été très occupé par ma profession, et par conséquent souvent absent quand il était petit. Suis-je responsable ?

Michel, 53 ans, père d’un fils gay (témoignage tiré du site www.mosaic-info.ch)

  • « Votre garçon vous a annoncé qu’il est gay, votre fille vous a annoncé qu’elle est lesbienne. Vous vous sentez coupable, triste, seul, démuni, en colère, honteux ?

Ces réactions sont légitimes, car rien ne prépare les parents à une telle situation. Plusieurs ont appris à associer l’homosexualité au malheur, à la honte et aucun parent ne souhaite voir son enfant souffrir. Il vous faudra gérer toutes ces émotions, et cela vous prendra peut-être du temps. Informez-vous, écoutez votre enfant et apprenez à voir plus loin que les idées préconçues sur l’homosexualité. Votre enfant est encore le même ! Il est important que vous le reconnaissiez dans sa différence, car s’il est difficile pour vous d’accepter son homosexualité, imaginez à quel point cela a pu l’être pour lui. Certains mettent des mois, voire des années avant de s’accepter eux-mêmes. Et puis, il lui a fallu une sacrée dose de courage pour vous parler. »

Extrait tiré du site www.mosaic-info.ch.

  • Faut-il chercher une cause à l’homosexualité de son enfant ?

« Certains parents s’escriment toute leur vie à trouver une cause à l’homosexualité de leur enfant. Mais ils peuvent tourner en rond indéfiniment. Les théories freudiennes selon lesquelles le père ou la mère ont une influence déterminante sur l’orientation sexuelle de l’enfant, n’ont jamais été démontrées pour qui que ce soit. Par ailleurs des douzaines d’études, faites dans le monde entier, ont révélé que l’orientation sexuelle des parents n’a pas d’influence sur celle de leurs enfants. Sans quoi, les enfants élevés par des parents homosexuels le seraient aussi, ce qui est loin d’être le cas. Ils n’ont pas davantage de propension à être homosexuels que les enfants élevés par des parents hétérosexuels. L’influence du milieu familial n’est donc pas déterminant, pas plus qu’un prétendu phénomène de contagion ne peut se vérifier.

Pourquoi quelqu’un est-il homosexuel ? On ne le sait pas. L’état actuel de la science n’apporte aucune réponse concluante à ce sujet, malgré le grand nombre d’hypothèses surgies depuis plus d’un siècle. Il n’y a aucun facteur prédominant dans l’homosexualité ; ni une constellation familiale, ni un père absent, ni un oedipe tronqué, ni une hérédité. Personne n’a trouvé LA cause de l’homosexualité. En réalité il existe une multiplicité de facteurs et de causes possibles qui contribuent à la construction d’une identité homosexuelle. Chercher une cause à l’homosexualité de son enfant est un exercice d’autant plus épuisant qu’il est vain. »

Question posée à Marina Castaneda  [1] dans le livre Adolescents homosexuels, des préjugés à l’acceptation, paru aux éd. Favre, 2009.

  • Mon enfant a-t-il été influencé ?

« Certains parents pensent que leur enfant est homosexuel parce qu’il a été influencé par un partenaire. Ce n’est évidemment pas le cas. Peut-être que ses sentiments amoureux ont fini de convaincre votre enfant de son homosexualité, mais ils ne peuvent pas avoir influencé son orientation sexuelle. L’homosexualité n’est pas un choix ; si certains mettent longtemps à l’accepter, ils reconnaissent ensuite, la plupart du temps, que cela les a habités depuis toujours. »

Extrait tiré de « Mon fils, ma fille est homo, qu’est-ce que ça change ? » publiée par l’association belge exaequo [2].

Il est important que vous acceptiez votre fille ou/et votre fils dans sa différence. Les adolescents homosexuels, surtout quand ils sont peu soutenus et rejetés par leur famille, sont plus exposés au conduites à risque (abus d’alcool, de substances, rapports non protégés), au décrochage scolaire et commettent plus de tentatives de suicide, voire se suicident plus que les adolescents hétérosexuels.

Votre enfant n’a pas choisi d’être homosexuel. Mais vous pouvez choisir de le soutenir ! Informez-vous, demandez du soutien pour vous aider à cheminer vers l’acceptation, rencontrez d’autres parents vivant la même situation.


Article écrit par Elisabeth Thorens-Gaud,
Auteure de « Adolescents homosexuels, des préjugés à l’acceptation, éd. Favre 2009
Présidente de l’Association Mosaic-info

Notes

[1] Marina Castaneda, Comprendre l’homosexualité, éd. Robert Laffont, 1999.
Réédité régulièrement aux éditions Presse Pocket depuis 2001.
Une analyse de la dimension psychologique de l’homosexualité. Aborde tous les thèmes sans tabou. Très accessible. Ouvrage indispensable pour les néophytes qui désirent s’informer.

[2] Brochure diffusée par Exaequo téléchargeable en ligne (cliqué ici)