Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Passé à tabac après avoir reconnu être (...)
Société
Homophibie ? - les propos des Jeunes UDC du Valais romand 1/2 « (...) Homophobie ? - les propos des Jeunes UDC du Valais romand 2/2 « (...)
Passé à tabac après avoir reconnu être « pédé »
par  la rédaction, le lundi 18 mai 2009, vu 315 fois
Tags : - Homophobie - Lausanne - Agression

Un jeune gay a été agressé deux fois en un mois en sortant de boîte. Jeudi, il a même été pourchassé.

Le cauchemar de Fabio a débuté dans un escalier du centre-ville. Fabio n’a en tête que le son des platines du DJ David Vendetta quand il quitte le MAD, jeudi. Quelques mètres le séparent du domicile de l’amie qui l’héberge pour la nuit, place Chauderon. Au sommet de l’escalier entre le giratoire de la rue de Genève et la rue des Terreaux, deux hommes dans la vingtaine l’interpellent : « Tu serais pas pédé, toi ? » Ivre, Fabio répond d’un « ben oui » et poursuit sa route. Soudain, devant l’immeuble de sa copine, il est projeté contre le mur, puis au sol. Les deux individus, qui l’ont suivi, le passent à tabac : coups à la tête et aux bras. Fabio hurle, fond en larmes. Il replie sa tête entre les jambes. Les voyous lui piquent son argent et prennent la poudre d’escampette. Réveillé par les cris, un voisin alerte la police. « J’étais cuit. En temps normal j’aurais ignoré leur question et ils m’auraient oublié. Je suis pas une grande folle qui attire le regard de la racaille », sourit Fabio. L’étudiant de 23 ans a déjà été agressé verbalement à sa sortie de boîte ce mois-ci. Las, il entend porter plainte. Officiellement, ce serait un cas rare. « Ces agressions ne sont peut-être pas toujours signalées par les victimes », estime pourtant Jean-Philippe Pittet, de la police lausannoise. Même son de cloche à l’organisation Pink Cross : « Si le coming out est délicat, la plainte l’est encore plus. »