Accueil du site > Infos > Suisse > Politique > Pour l’égalité de traitement des (...)
Politique
Le Conseil national laisse les gais et les lesbiennes sans (...) Election au Grand Conseil Genevois : Défendez vos droits (...)
Pour l’égalité de traitement des couples partenariés et de leurs enfants, pétition "Mêmes chances pour toutes les familles"
par  la rédaction, le jeudi 4 juin 2009, vu 276 fois
Tags : - Pink Cross - LOS - Législation - Homoparentalité

A l’avenir les couples partenariés doivent avoir la possibilité d’adopter comme c’est le cas pour les couples mariés. C’est pourquoi, un comité qui s’est constitué sous le nom Toutes les familles lance la pétition "Mêmes chances pour toutes les familles". Les destinataires en sont le Conseil fédéral et l’Assemblée fédérale.

En Suisse, les gais et les lesbiennes peuvent adopter, à condition d’être célibataires. Une fois partenariés, c’est impossible. Cette interdiction ne profite à personne et ne protège personne. Les enfants sont même susceptibles d’être prétérités par elle.

Exemple : Une femme aimerait adopter l’enfant biologique de sa partenaire, parce que le père a disparu ? Impossible. Si la mère décède avant sa partenaire, l’enfant est prétérité par la loi en matière d’héritage. Il n’a droit à rien de ce qui va à la partenaire de sa mère défunte.

Exemple : Un homme gai a été désigné comme parrain, pour qu’il puisse prendre l’enfant en charge si « le pire arrivait ». Si, effectivement, le pire se produit, une adoption est possible, mais seulement si le parrain est célibataire.

  • La pétition demande

la mise sur pied d’égalité des couples de mêmes sexe avec les couples mariés en matière de droit de parentalité et d’adoption ; la mise sur pied d’égalité des enfants qui grandissent à l’intérieur des partenariats enregistrés ceux qui grandissent à l’intérieur des couples mariés ; une modification du droit de l’adoption qui prenne en considération l’intérêt et le bien de l’enfant et non pas l’état civil et l’orientation sexuelle des personnes et des couples désireuses d’adopter.

La pétition renonce à formuler des modifications concrètes dans la loi, comme ce fut le cas avec la pétition « Mêmes droits pour les couples de même sexe », qui a débouché sur la loi sur le partenariat. Le comité entend amener le débat dans la population et au Parlement en se donnant pour objectif d’arriver à ce que la loi soit modifiée dans un sens qui intègre les minorités, qui soit équitable et qui tienne compte de l’intérêt des enfants.

  • Au commencement était un hétéro

A l’origine de la pétition, il y a eu un groupe Facebook, respectivement son initiateur, Adrian Mangold, hétéro et candidat à Mister Nordwestschweiz. Par la suite, un comité d’hommes et de femmes hétéro- et homosexuel-le-s en a repris la responsabilité.

Le contenu de la pétition a été approuvé par Pink Cross et LOS qui par ailleurs soutiennent comité et pétition et sont également représentés dans le comité.

La proximité du lancement de la pétition par rapport à l’EuroPride09 n’est pas l’effet du hasard. En commémorant les 40 ans du nouveau mouvement les-bi-gai, on ne fait pas que célébrer des acquis, mais on rappelle aussi qu’aucune avancée ne s’obtient sans effort. Ce mouvement continuera d’interpeller.

Source : Pink Cross