Accueil du site > Infos > International > Quand la loi se civilise
International
1er décembre contre le SIDA Le virus n’est pas vaincu. Les couples homos belges pouront se marier
Quand la loi se civilise
par  Frédéric Gloor, le dimanche 26 janvier 2003, vu 157 fois
Tags : - Législation

Un peu partout dans le monde les lois s’adaptent pour permettre une meilleure reconnaissance de l’homosexualité et permettre de combattre l’homophobie. Partout ? Un grand pays resiste encore et toujours. Son nom : Etats Unis d’Amérique.

Inde - Jusqu’à dix ans de prison. Voilà ce que risquent les homosexuels vivant en Inde en raison de l’article 377 du Code pénal. Un tribunal de New Delhi, saisi de la question le 15 janvier dernier a donné quatre semaine au gouvernement du pays pour expliquer quelles sont les raisons qui font qu’il n’est pas possible de légaliser l’homosexualité.

Etats-Unis – Au Texas, un tribunal se penche sur la constitutionnalité de la loi qui pénalise la sodomie. L’Association américaine de santé publique a insisté sur le fait que les gays et les lesbiennes ne sont pas des malades mentaux et a critiqué l’idée selon laquelle les lois anti-sodomie seraient liées à la prévention contre le sida. Pour mémoire, cela se passe dans le pays qui se veut être la nation qui veut réglementer le monde.

Royaume-Uni – Le procureur général devrait punir plus sévèrement les auteurs et propagateurs de chansons incitant à la haine homophobe. La Chambre des Lords devrait d’ailleurs se prononcer pour une clarification de la loi. Selon Lord Avebury, dépositaire de la motion, les radios ont leur part de responsabilité.

Colombie – Un projet de loi visant à reconnaître et protéger les couples de même sexe sera étudié prochainement au Sénat de la République colombienne en Amérique du Sud. L’ancien président Julio César Turbay Ayala est à la tête d’un groupe de notables qui s’opposent à cette loi. Selon eux, une telle application aurait pour conséquence de mettre en péril la santé publique, la culture et l’éducation. Ce projet n’est pourtant pas un élargissement de la notion de mariage et ne touche pas au Droit de la famille.

Tasmanie – L’île au sud de l’Australie deviendra prochainement un exemple en matière de droits accordés aux homosexuels. Le gouvernement travailliste, fraîchement élu à une forte majorité, envisage d’ouvrir la notion de mariage aux couples de même sexe, ce qui impliquera une égalité totale. Les textes discriminatoires seront abrogés. « La famille reste une donnée importante en Tasmanie, mais son stéréotype, le mari, la femme et les deux enfants, ne doit pas cacher la diversité de notre société. Les homosexuels font partie intégrante du paysage tasmanien. » a commenté Judy Jackson, ministre de la Justice.

Australie – Le Queensland, état réputé conservateur, va supprimer toutes discriminations juridique à l’encontre des homosexuels. L’idée est d’offrir une égalité totale. « Le Queensland doit rester un endroit tolérant et agréable à vivre. Personne ne doit être agressé ou jugé en fonction de sa sexualité. » a déclaré Rod Welford, ministre de la Justice devant le parlement.