Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Quand les gays retourneront à (...)
Société
Pride 02 : Des nains de jardin font leur coming out Le curé gay de Schwitz a été suspendu par l’Evêque.
Quand les gays
retourneront à Sion...

Première Lesbian and Gay Pride à Jérusalem
par  Frédéric Gloor, le samedi 8 juin 2002, vu 307 fois
Tags : - GayPride - Proche orient

Vendredi 7 juin 2002, Jérusalem vibrait l’estomac noué aux sons et revendications des gays et lesbiennes venues se faire entendre dans le lieu symbole de l’intolérance la plus orthodoxe.

Menacée par les attentats quotidiens, la gay pride était également menacée par la droite nationaliste et religieuses. Blottis derrière leur chapeau, certains jetent des regards furtifs, d’autres se promettent d’arrêter "cette horreur". « Transformer Jérusalem en une seconde Afrique, infestée par le virus du sida » lançait Nissim Zeev, un juriste du parti ultra orthodoxe. C’est in-extrémis, juste avant le début du cortège, que la police a arrêté plusieurs nationalistes qui voulaient s’en prendre aux manifestants.

Une provocation qui va bien au-delà du message habituel sur la sexualité. « Libérez les condoms et la Palestine », « Lesbiennes israéliennes en soutien aux lesbiennes palestiniennes », les gays et les lesbiennes démontrent qu’ils sont impliqués et se sentent concernés par la politique actuelle. Les organisations gayes et lesbiennes défendent indistinctement toutes les minorités, homosexuelles comme palestiniennes.

Certains avaient fait le trajet depuis Tel-Aviv, bravant la chaleur « l’importance du message qu’on doit délivrer nous a convaincus, l’important, c’est de montrer que Jérusalem n’est pas seulement aux mains des orthodoxes. »


(source : Le Temps 08/06/02)