Accueil du site > Infos > Suisse > Société > Reggae - Une icône d’inspiration (...)
Société
Les filles s’affranchissent Soirées femmes Pride de Lucerne [1983 - 2005] La société a évolué, les gays (...)
-* Reggae -
Une icône d’inspiration homocide
en concert à Neuchâtel
par  Frédéric Gloor, le mardi 31 mai 2005, vu 174 fois

Le chanteur jamaïcain Capleton, connu pour ses chansons appelant au meurtre des homosexuels se produira le 10 juin prochain à Neuchâtel à la Case-à-Chocs.

Complément du 1er juin : "refus[ant] de recevoir Capleton au nom des droits de l’homme et pour combattre l’incitation à la haine", la Case-à-chocs a annulé le concert. (lire en toute fin d’article).

Annulé dans un premier temps pour des questions de risque budgétaire (gros cachet demandé), le concert a été reprogrammé (grosse recette espérée). Si, pour les administrateurs, la question est financière, sur le forum internet de la Case-à-Chocs le débat est lancé sur l’éthique : “Pourquoi une association telle que la vôtre, pour laquelle la tolérance d’autrui est une valeur fondamentale, peut-elle accepter d’accueillir un artiste qui n’hésite pas à s’écrier : "Brûlez les pédés" ? Votre attitude est désolante.”, écrit un internaute. Dans l’autre camp, les pro-rastas convaincus par le militantisme “antigay” soutiennent la venue de leur idole : “sorry jsai q jpeu rien faire contre une armée de pd qui boycott des prophètes a travers le monde... jme batterai pr que ca continu..”

Les finances de la salle neuchâteloise restent le souci principal des administrateurs. Fermée en novembre et ré-ouverte ce printemps, la Case-à-Chocs a besoin de nouvelles recettes. La venue d’un artiste international, dont la majorité de la tournée européene a été annulée pour des raisons éthiques, a des chances de remplir le tiroir-caisse. Et comme l’a écrit Le Matin Dimanche dans son édition du 29 mai dans un article sur la question : “L’éthique attendra”.

Chacun est libre d’assister ou non à ce concert. On peut simplement se concentrer sur la musique et penser que les textes sont au second degré. On peut se dire que si on prône la tolérance, on se doit d’accepter les idées des autres. Mais on ne peut pas accepter qu’une personne appelle au meurtre devant une foule. Alors que la campagne pour le partenariat mobilise toute l’attention, nous ne pouvons pas accepter que ce dangereux rassemblement se tienne à Neuchâtel. N’oublions pas qu’en Jamaïque, les gays se font torturer et mettre à mort par les fans de Capleton.


« All boogaman and sodemites fi get killed/Tous les pédés et les sodomites doivent être tués », « Bun out ah chi chi, Blood out ah chi chi/Brûlez les pédés, saignez les pédés », « Yow... String dem up and hang dem up alive/Yow... Enchaînez- les et pendez-les vivants », « Dis mamma earth sey none cyann survive/La terre-mère dit qu’aucun d’eux ne doit survivre » - Capleton

Le site de la Case-à-Chocs

Le reggae n’aime pas les gays, situation en Jamaïque

Article récent sur le sujet made in 360



Complément du 1er juin : La Case-à-chocs a annoncé l’annulation pure et simple du concert de Capleton.

Ci-dessous, le communiqué de l’Association de musiciens neuchâtelois (AMN) :

Capelton & The Firehouse Crew Annulé !
La Case-à-Chocs refuse de recevoir Capleton au nom des droits de l’homme et pour combattre l’incitation à la haine

Mesdames, Messieurs,

Comme il a été annoncé ce jour par le journal l’Express, dans un article sur le chanteur jamaicain Capleton, la Case à Chocs a décidé de refuser que le concert le 10 juin 05 se fasse dans ses murs. Veuillez trouvez ci- après les raisons de notre décision.

Le concert de Capleton avait été programmé par l’ancien programmateur qui depuis a quitté la Case à Chocs.

L’administration et le comité de l’association des musiciens neuchâtelois ne sont au courant de la nature du dossier, de l’incitation à la haine et des propos homophobes tenus par l’"artiste" que depuis lundi le 30 mai, grâce aux interventions des journalistes et des associations homosexuelles.

Malgré les pressions exercées par la société de production qui manage Capleton, la Case à Chocs a fermement décidé d’annuler le concert car ce dernier est contraire aux messages et à l’idéologie que désire véhiculer l’AMN. En outre L’AMN ne se considère pas liée car aucun contrat écrit n’a été conclu comme il a toujours été d’usage pour l’AMN et les propos et l’attitude générale de Capleton, récemment parvenus à notre connaissance constituent à eux seuls une rupture de contrat pour erreur essentielle.

Contrairement à ce qui est paru dans la presse suisse, la décision de faire ou de ne pas faire le concert à la Case à Chocs n’a jamais été une question exclusivement financière. Cette situation est malheureusement due à un manque de communication entre l’ancien programmateur et l’administration.

En conséquence, en fonction des nouveaux éléments dont ont pris connaissance le comité et l’administration de l’AMN, il a été décidé que le concert de Capleton ne pouvait pas avoir lieu dans nos murs !

En outre si les statuts de notre association ne parlent pas explicitement des droits de l’homme, en tant que personnes, il nous semble impensable de défendre les droits des musiciens et musiciennes de notre canton sans prendre en compte les droits fondamentaux de chacun dont celui de sa propre sexualité et ne pas faire le jeu des homophobes.