Accueil du site > Santé > Prévention > Organismes de Prévention > OFSP - Section Sida > STOP SIDA - Une nouvelle hausse (...)
OFSP - Section Sida
STOP SIDA - Petite histoire de la panique à la santé (...)
-* STOP SIDA -

Une nouvelle hausse des contaminations
incite l’OFSP a investir dans une campagne choc
par  Frédéric Gloor, le mardi 15 avril 2003, vu 450 fois
Tags : - OFSP - SIDA - Prévention

Selon les chiffres publiés ces jours par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), après plusieurs année de régression du nombre de nouveau cas de contamination en Suisse, le nombre de séropositifs a augmenté l’an dernier de 25,5 %. En 2002, 40% des nouvelles contaminations sont parmi les groupes d’hommes homo/bisexuels. A partir du 22 avril, une nouvelle campagne de sensibilisation sera lancée sur territoire suisse.

Selon les chiffres publiés ces jours par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), après plusieurs année de régression du nombre de nouveau cas de contamination en Suisse, le nombre de séropositifs a augmenté l’an dernier de 25,5 %.

En 2002, 40% des nouvelles contaminations sont parmi les groupes d’hommes homo/bisexuels. A partir du 22 avril, une nouvelle campagne de sensibilisation sera lancée sur territoire suisse.

Alors que le nombre de nouvelles infections par le VIH diagnostiquées entre 1992 et 2000 était en régression, ce nombre augmentait légèrement en 2001 pour atteindre 631 cas.

La tendance à la hausse s’est confirmée l’année suivante, avec une augmentation 161 cas, portant le nombre d’infections à 792 pour 2002.

Les seuls coûts médicaux annuels pour le traitement de ces 161 cas dépasseront dans quelques années le budget de la campagne STOP SIDA (CHF 3 mio).

La plupart des nouvelles infections diagnostiquées en 2002 sont transmises par voie sexuelle. La plus forte augmentation (+ 37%) de nouveaux cas de VIH en 2002 est enregistrée auprès d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Ces cas touchent essentiellement des Suisses.

Chez les hétérosexuels l’augmentation est forte également. Elle se monte à 26,2% et concerne principalement des ressortissants de l’Afrique subsaharienne.

A partir du 22 avril, les affiches de la campagne STOP SIDA 2003 apparaîtront un peu partout en Suisse sous forme de textes courts et souvent ironiques, imprimés sur fond jaune acide. 87 slogans en allemand, 40 en français et 25 en italien ont la vocation de faire réagir le lecteur en interpellant toute une série d’autorités, d’institutions, de groupes, d’acteurs de la vie sociale ou encore de commerces.

Les slogans distillent des messages clairs. Ils ont pour objectif la préparation d’un terreau propice à la prévention contre le VIH/sida.

Ces quelque 7000 affiches de la campagne 2003 ne sont pas dispersées dans le domaine public au hasard, mais elles sont placées dans ce qui pourrait être leur environnement naturel. Un slogan sur le tourisme sexuel sera ainsi placé, par exemple, dans un aéroport.

Une deuxième vague dans cette campagne STOP SIDA est prévue pour le mois d’août. Elle propose des messages de prévention directe en interpellant certains groupes cibles communauté gay, migrants particulièrement touchés par les nouvelles infections de l’année 2002.

Après de longues années de campagne ternes, ces slogans réussiront peut-être à se faire entendre. Toutefois, on peut regretter que l’on ne mette pas suffisamment l’accent sur les souffrances qu’endurent les hommes et les femmes séropositives. Souffrances morales, mentales et physiques.

___

Voir également : STOP SIDA : Les Évêques protestent !