Accueil du site > Infos > International > San Francisco parade
International
Thaïlande, un paradis fragile Au pays des kiwis Les îles du Pacifique
San Francisco parade
par  Frédéric Gloor, le lundi 28 juin 2004, vu 387 fois
Tags : - USA

Le mariage gay était un thème central de la 34ème Pride de San Francisco. Le maire - paradant dans une décapotable - a eu droit à une acclamation de la foule. Récit.

Le mariage gay était un thème central de la 34ème Pride de San Francisco. Le maire - paradant dans une décapotable - a eu droit à une acclamation de la foule. Récit.

Pour ma première pride extra-européenne, San Francisco s’est révélée quelque peu hors du commun. C’est dimanche matin à 10h que débutait la parade à travers Market Street (large artère de la ville). Elle s’est ouverte par le traditionnel envol des « dykes on bikes » - vous pouvez imaginer l’effet que peuvent produire des centaines de lesbiennes (certaines seins nus) sur des grosses cylindrées roulant en grand vacarme entre les gros blocs de gratte-ciel d’une ville.

Le mariage a été largement thématisé par les participants. Le maire de la ville, Gavin Newsom, a effectué un bain de foule avant de parader à son tour à bord d’une décapotable. À 36 ans, Gavin Newsom est le plus jeune maire que San Francisco ait jamais eu. En février de cette année, il s’est lancé dans un combat pour légaliser le mariage gay aux États-Unis en acceptant d’unir officiellement des couples et en forçant le pouvoir judiciaire à se pencher sur la question. C’est une acclamation digne du héros qu’il est devenu que lui a réservée la foule.

Je savais les Américains des États-Unis friands de communautarisme, mais je ne pouvais pas imaginer que cela prendrait une si grande proportion. Sur les milliers de participants au cortège, seuls une petite centaine défilaient à titre individuel : les organisations et associations (et quelques annonceurs) prenaient toute la place. George W. Bush ne semble pas être en odeur de sainteté dans la communauté gay si j’en juge par les slogans portés par la foule. Son rival à la Maison blanche (l’élection aura lieu en novembre), John Kerry (qui ne s’est toujours pas prononcé clairement en faveur ou en défaveur du mariage gay au niveau fédéral), a eu les faveurs de nombreux participants.

Un autre thème abordé par la parade était celui du meurtre de Gwen Araujo, jeune transsexuelle assassinée en octobre 2002.

La manifestation s’est poursuivie dans l’après-midi dans le grand quartier des administrations (Civic Center) ou des centaines de stands côtoyaient quelques dance floors. Non, non ! je ne me suis pas fait photographier avec une vedette porno de Falcon ! Mais j’ai signé la pétition demandant que les scouts acceptent les gays...

Fred (depuis un café de SF)