Accueil du site > Santé > Prévention > Sida & Voyage - Le VIH ne (...)
Prévention
Cancer des testicules Alerte : une nouvelle IST arrive en Suisse !
-* Sida & Voyage -

Le VIH ne prend
pas de vacances
par  Frédéric Gloor, le jeudi 10 juillet 2003, vu 193 fois
Tags : - ASS - SIDA - VIH - Prévention

Que vous partiez en vacances avec l’esprit d’aventure ou non, vous feriez bien d’emporter des préservatifs avec vous. Tous les voyageurs, même s’ils n’envisagent pas d’avoir des relations sexuelles lors de leur séjour, devraient s’en tenir à ce conseil de l’Aide Suisse contre le Sida (ASS). Car la vie est pleine d’imprévus et l’ambiance des vacances étant à la décontraction, tout devient possible.

pourquoi emporter ses préservatifs en vacances ?

Il existe diverses raisons de ne pas acheter de préservatifs à l’étranger. D’une part, leur qualité est inégale selon les pays et, d’autre part, cela ne sert à rien d’être pétri de bonnes intentions si, au moment décisif, on doit se retrouver devant une pharmacie fermée et sans monnaie en poche pour se fournir au distributeur. À noter que sur l’emballage devrait figurer soit le label de qualité « OK », soit la mention « MD » ou « CE » (norme de qualité de la Communauté Européenne). Il faut contrôler en outre la date de péremption, car même le meilleur préservatif ne résiste pas à l’usure du temps. Il apparaît évident que les préservatifs ne devraient pas être conservés avec des objets pointus tels que des clés ou dans le porte-monnaie. Enfin, seuls des produits solubles dans l’eau font l’affaire comme lubrifiants.

le sida et les autres…

Si le virus VIH ne prend pas de vacances, il en va de même pour la syphilis et la blennorragie, des affections répandues dans de nombreux pays touristiques. La pratique du safer sex - pas de sperme ni de sang menstruel dans la bouche ou de pénétration sans préservatif - permet aussi de se protéger contre ces maladies sexuellement transmissibles et de ne rapporter que de bons souvenirs de vacances.

Zurich, le 10 juillet 2003 (ASS).