Accueil du site > Santé > Prévention > Sida : la prévention fait défaut dans (...)
Prévention
Pas eu le temps de penser au préservatif ? Un espoir de vaccin contre le sida
Sida : la prévention fait
défaut dans le milieu gay
par  la rédaction, le mercredi 23 septembre 2009, vu 174 fois

La Suisse devrait renforcer ses campagnes de prévention du sida auprès des hommes homosexuels. C’est l’une des conclusions d’un rapport commandé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) à un panel d’experts internationaux.

« Le taux de contamination chez les hommes qui entretiennent des relations sexuelles avec d’autres hommes est en Suisse trois fois supérieur à ce que l’on rencontre à l’étranger », a indiqué mercredi devant la presse Rolf Rosenbrock, un professeur berlinois à la tête du groupe d’experts. « Il faut donc faire quelque chose pour abaisser ce taux ».

Et de recommander la création d’un organisme spécialement dévolu aux campagnes de prévention dans les milieux gays.

Une stratégie pour les tests

Le rapport préconise aussi de mieux cibler le message destinés aux migrants. Comme ces derniers retournent plus fréquemment que par le passé dans leur pays d’origine, le risque de contamination s’est également accru, selon le rapport.

En outre, la Suisse devrait mettre en place une véritable stratégie dans le domaine des tests du sida. Il faut décider une fois pour toute qui devrait subir un test et suite à quel comportement à risque.

Cette ligne de conduite unique au plan national fait actuellement cruellement défaut aux médecins et aux associations qui doivent conseiller leurs patients ou les personnes qui les contactent.

« Lourdeurs institutionnelles »

Enfin, les experts préconisent un renforcement de la coordination entre les organismes actifs dans le domaine du sida en Suisse. Le rapport dénonce le « management de routine » et « l’absence d’innovation » liée à ces lourdeurs institutionnelles.

« Nous essayerons de tenir compte des recommandations des experts dans l’élaboration du programme national VIH et sida 2011 - 2015 », a indiqué Roger Staub, chef de la section sida à l’OFSP.

En attendant le prochain programme, le Conseil fédéral a reconduit pour les années 2009 et 2010 les grandes lignes du précédent programme quinquennal.

ats/sbo

Source : Article TSR