Accueil du site > Santé > Prévention > Statistiques trimestrielles VIH au (...)
Prévention
Safer sex : où sont les femmes ? Aux armes, les folles !
Statistiques trimestrielles VIH au 30 juin 2010
par  la rédaction, le lundi 2 août 2010, vu 168 fois

Avec 303 cas déclarés au cours du premier semestre 2010, le nombre de nouveaux diagnostics de VIH est sensiblement égal à celui enregistré durant la même période en 2009. Ainsi, en 2010, la tendance à la baisse ne se réalise pas : l’extrapolation laisse en effet supposer que le nombre de déclarations sera quasiment le même qu’en 2009, soit environ 650.

  • NOUVELLE RECRUDESCENCE CHEZ LES HOMOSEXUELS EN SUISSE

Depuis le milieu de l’année 2008, les déclarations de cas de VIH diagnostiqués ont nettement baissé chez les homosexuels en Suisse, après une hausse constante depuis 2003. Les extrapolations laissent toutefois craindre que cette baisse ne constitue pas un changement de tendance, mais seulement une diminution provisoire, comparable à celle observée en 2003. Il est encore trop tôt pour évaluer définitivement la situation, d’autant qu’il manque une grande partie des déclarations complémentaires.

  • RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DES DIAGNOSTICS DE VIH

La répartition géographique des déclarations de diagnostic de VIH n’a pas changé : celles-ci sont supérieures à la moyenne dans le canton de Zurich pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (75% des nouveaux cas diagnostiqués).

Dans le canton de Genève, elles sont, pour ce groupe, plutôt inférieures à la moyenne (12.5 % des nouveaux cas diagnostiqués).

Le schéma est inversé pour les migrants issus des pays subsahariens : dans ce cas, les cantons de Genève et de Vaud, ainsi que la Romandie en général, sont largement plus touchés que les cantons de Suisse alémanique.

La division Maladies transmissibles de l’OFSP tient à remercier tous les médecins qui s’efforcent de remplir les déclarations complémentaires avec soin et au plus vite et de les faire parvenir au service du médecin cantonal. Seules les déclarations complémentaires permettent d’effectuer des analyses plus poussées grâce aux informations qu’elles contiennent.


Office fédéral de la santé publique (OFSP)
Unité de direction Santé publique
Division Maladies transmissibles (MT)