Accueil du site > Infos > International > Stérilisés de force en Suède Pétition |
International
Nicolas Sarkozy : « oui » au mariage des couples de même sexe ou à (...) L’interdiction du mariage gay en Californie "anticonstitutionnelle"
Stérilisés de force en Suède
Pétition | All Out
par  la rédaction, le samedi 21 janvier 2012, vu 146 fois

Aujourd’hui, si vous êtes une personne trans en Suède et que vous décidez de changer de genre aux yeux de la loi, vous devrez subir une lourde opération chirurgicale qui vous rendra irrémédiablement stérile. Cette pratique barbare de stérilisations forcées doit cesser !

La majorité du parlement suédois veut y mettre un terme et changer la loi, mais le Premier Ministre suédois Frederik Reinfeldt est en train de plier face à un seul petit parti conservateur qui bloque cette réforme tant attendue.

Faisons comprendre au Premier Ministre que la majorité des Suédois et des Européens veulent voir la Suède marquer l’histoire en éliminant cette pratique d’un autre âge.

Prenez un instant pour signer cette lettre destinée au Premier Ministre suédois et lui demander d’arrêter de faire de la politique politicienne aux dépens des droits fondamentaux des citoyens suédois. Nos amis de la RFSL, la Fédération suédoise LGBT, remettront votre signature directement au bureau du Premier Ministre.

Pour signez la pétition : cliquez sur l'image

Pour signer la pétition, cliquez sur l’image



Transcription de la vidéo en Français  :

"Bonjour, je m’appelle Love, je viens de Suède et je suis transsexuel. Cela signifie que je suis né dans un corps de femme, mais que mon cœur me dit que je suis un homme. Je m’exprime aujourd’hui car le gouvernement suédois force des milliers de personnes comme moi à faire un choix impossible.

Si je veux changer le genre qui figure sur ma carte d’identité pour qu’il reflète qui je suis vraiment, mon pays m’impose, pour un changement aussi simple que de modifier un F en M, d’être stérilisé. Mon choix est simple : soit mon identité aux yeux de la loi ne correspond pas à ma véritable identité, soit mes droits humains sont bafoués. Ce choix est injuste. Je participe à la manifestation devant le Parlement aujourd’hui pour demander à changer la loi et à mettre fin à cette pratique barbare.

Chacune de vos voix fait la différence. Rejoignez-nous en signant la pétition et en appelant vos amis à faire de même. Merci. "