Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > Temps Présent : Mon enfant est (...)
Santé Jeunes
Mon enfant est homosexuel : comment l’annoncer à mon entourage (...) Homosexualité et cursus scolaire
Temps Présent :
Mon enfant est homosexuel
par  la rédaction, le jeudi 1er juillet 2010, vu 734 fois

Temps Présent a rencontré trois familles romandes dont un des enfants a fait son coming out. Ces parents d’homosexuels/-lles sont consternés par les difficultés que rencontrent leur adolescent, de la réalisation à l’acceptation de soi, dans une société encore parfois très homophobe... Ils essaient aussi de soutenir leur enfant du mieux qu’ils le peuvent. En Suisse, un jeune homo sur quatre ferait une tentative de suicide.

Alexandre s’est confié à ses parents à 14 ans déjà. Sa maman se souvient : « Il a lancé : je suis pédé, et c’est comme ça ! ». Aussitôt, son père lui interdit d’en parler à l’école. « Comment va-t-il se défendre !? ». Le danger pourtant pour Alexandre ne viendra pas de ses camarades de classe, mais d’une famille d’accueil homophobe, aux États-Unis. Il devait y passer une année d’étude. Il finira quelques mois plus tard dans un hôpital psychiatrique, pour constater à son retour en Suisse que l’intolérance homophobe n’est pas l’apanage de l’Amérique conservatrice. Le pasteur de sa paroisse genevoise le renvoie du groupe de jeunes aussitôt son homosexualité révélée.

Il y a aussi Noémie, 20 ans, la jeune Genevoise aux allures de princesse, qui passera le plus clair de son enfance sans comprendre la nature de ses sentiments. « Je pensais que j’étais seule au monde, personne ne m’avait parlé d’homosexualité ».

Lucien, 18 ans, a pris le parti de s’afficher avec son ami. Mais cette liberté a un coût, surtout à la Chaux-de-Fonds. Lucien a été la cible de nombreux quolibets, notamment dans son école, et même d’agressions. Mais il se dit fier d’être gay. « De toute façon ce n’est pas un choix, alors autant le vivre bien et demander le respect de cette différence dans la vie de tous les jours ».

Source : - TSR - Temps Présent

Pour voir la vidéo, cliquez sur l’image ci-dessus.



Bookmark and Share

2 Messages de forum

  • J’ai été très ému par le reportage et je suis très content de l’avoir vu, car je vis avec mon plus jeune fils (j’en ai trois), qui a annoncé son homosexualité à 15 ans et a maintenant 17 ans, une situation très semblable à celles des parents de ce reportage, sauf que je suis un père seul. Mon fils Julien est très semblable à Lucien du reportage. Maintenant qu’il a 17 ans, on sait dans son école qu’il a un copain et qu’il veut vivre sa différence au grand jour. Il veut le dire. Il a subi des discriminations (dans le cours de gym), des insultes et moi aussi, même dans la famille. Un oncle m’a dit que j’avais eu un fils de trop et qu’il aurait mieux valu que Julien soit une fille ou qu’il ne soit pas né. Mais Julien est un enfant que nous avons désiré. Une cousine a interdit à son fils de fréquenter Julien, car elle a peur de ce qui pourrait arriver : voilà son expression. Elle a même ajouté des détails qui m’ont fait très mal. Mais j’aime Julien comme il est. Son homosexualité ne change rien pour moi. La meilleure compréhension vient des filles de sa classe, mais les autres garçons sont parfois très cruels avec lui. C’est un garçon très très sensible, très gentil et très intelligent, mais j’ai peur pour sa dernière année de Lycée et pour son avenir. Il veut faire les mêmes études que moi (la philologique classique), car il est passionné par le latin et le grec ancien. Ses deux frères sont parfois jaloux, car ils disent que je préfère Julien à eux. Tout cela est très compliqué pour moi et j’aimerais rencontrer des parents qui vivent une situation analogue pour voir comment ils réagissent.

    Répondre à ce message

    • Temps Présent :
      Mon enfant est homosexuel
      16 août 2010 12:40, par la rédaction

      Monsieur,

      Tout d’abord, veuillez m’excuser de ne pas avoir vu votre message plus tôt.
      L’expérience vécu par votre fils n’est malheureusement pas une exception. Même si ce n’est pas une généralité, bon nombre de jeunes homo/bi-sexuelLES peuvent faire l’expérience de la discrimination et de la stigmatisation.

      Mais votre fils à la chance d’avoir un père qui le soutient. C’est un point très positif pour lui car il sait qu’il pourra toujours compter sur vous s’il se trouve à nouveau confronter à ces situations.

      Si vous désirez rencontrer d’autres parents partageant une expérience similaire, il existe des groupes de paroles :

      Je reste à votre disposition si vous avez des questions.

      Florent.

      florent vogay.ch

      Répondre à ce message

Répondre à cet article