Accueil du site > Infos > International > USA - Un projet de loi pour protéger (...)
International
La peur des musulmans chez les gays en voie de récupération Le parlement du Liechtenstein adopte le « PACS »
USA - Un projet de loi pour protéger les élèves LGBT du harcèlement
par  la rédaction, le vendredi 11 mars 2011, vu 112 fois

Un projet de loi a été présenté à la Chambre et au Sénat américains hier pour protéger les élèves LGBT contre le harcèlement "fondé sur l’orientation sexuelle réelle ou perçue ou l’ identité de genre" dans les écoles publiques primaires et secondaires.

La loi dite "Student Non-Discrimination Act" (SNDA) vise à mettre fin au harcèlement d’étudiants LGBT dans des écoles publiques américaines en étendant la législation fédérale actuelle sur la discrimination dans l’enseignement à l’orientation sexuelle.

L’American Civil Liberties Union (ACLU) soutient fermement le projet de loi et appelle à une "action rapide" des deux chambres.

"Nous devons faire un meilleur travail de protection des élèves LGBT et garantir leur droit à une éducation gratuite à l’abri d’’intolérance et du harcèlement", a affirmé l’ACLU.

"Beaucoup d’étudiants LGBT sont victimes de discriminations quotidiennes et, trop souvent, de violence dans nos écoles. La Chambre et le Sénat doivent faire du passage de ce projet de loi une priorité", a ajouté l’organisation.

Bien que les lois fédérales protègent actuellement les étudiants sur la base de leur race, la couleur, le sexe, la religion, le handicap ou l’origine nationale, aucune loi fédérale ne les protège explicitement sur la base de l’orientation sexuelle réelle supposée ou de l’identité de genre.

Barack Obama a organisé jeudi à la Maison Blanche une conférence consacrée à ce phénomène, illustré récemment par des suicides de jeunes gays aux Etats-Unis.

"Le harcèlement peut avoir des conséquences destructrices pour nos jeunes. Et c’est quelque chose que nous ne devons pas accepter. En tant que parents et élèves, enseignants et collectivités, nous pouvons prendre des mesures pour empêcher le harcèlement et créer une atmosphère dans nos écoles dans laquelle tous nos enfants se sentiront en sécurité", a déclaré le président américain en soulignant que lui-même avait été cible de harcèlement dans sa jeunesse.

Le gouvernement américain a mis en ligne un site internet consacré à la lutte contre le phénomène, "www.StopBullying.gov", qui offre des conseils et des outils, en partenariat avec des agences fédérales, collectivités locales et des associations.

Source : E-llico d’après AFP




Vidéo : Barack et Michelle Obama contre le harcèlement à l’école

Le président américain et son épouse ont appelé à la mobilisation contre le harcèlement (« bullying ») à l’école, à la veille d’une conférence convoquée à la Maison Blanche sur ce dossier illustré récemment par plusieurs suicides de jeunes LGBT aux Etats-Unis.

« Ce n’est pas un problème qui se retrouve tous les jours à la une de l’actualité, mais il affecte tous les jeunes de notre pays », ont déclaré Barack et Michelle Obama dans une vidéo (ci-dessous) visible sur le site mis en place par le gouvernement américain pour contrer ce phénomène.

« Pendant longtemps, le harcèlement a été considéré comme quelque chose auquel il était impossible d’échapper dans son enfance. Mais de plus en plus, nous voyons à quel point cela peut faire du mal à nos enfants, en particulier lorsque cela les poursuit de l’école jusqu’à leur téléphone et leur écran d’ordinateur », a ajouté le président.

  • Suicides en série

Plusieurs affaires de « cyber-harcèlement » aux conséquences tragiques ont été rapportées par les médias américains depuis le développement des sites internet de socialisation comme MySpace ou Facebook. En 2006, une adolescente s’était suicidée après avoir été victime d’un canular impliquant un « ami » fictif.

Et en septembre dernier, un étudiant homosexuel s’était suicidé à New York après la mise en ligne d’une vidéo filmée à son insu par ses colocataires. Au moins six autres suicides de gays et lesbiennes avaient suivi. Selon des statistiques, 40% des adolescents américains se disent harcelés d’une manière ou d’une autre sur internet.

  • « Ce phénomène nous tient à cœur »

« Si la technologie nous a permis de nous relier comme jamais auparavant, – et c’est une bonne chose –, cela ne devrait pas affecter la façon dont nous agissons les uns envers les autres », a remarqué M. Obama. Le phénomène du harcèlement « nous tient à coeur. Pas seulement en tant que président et Première dame, mais aussi en tant que parents », a renchéri Mme Obama, qui élève avec son mari deux filles pré-adolescentes.

La Maison Blanche a organisé jeudi une « conférence sur la prévention du harcèlement » à laquelle jeunes, parents et enseignants ont été invités.

Source : Têtu