Accueil du site > Infos > Suisse > Politique > Un « guérisseur de gays » fait campagne
Politique
La Confédération veut des centres de santé spécialisés pour les (...) La qualité de l’éducation sexuelle en Suisse mise en jeu par des (...)
Un « guérisseur de gays » fait campagne pour l’UDF
par  la rédaction, le vendredi 16 septembre 2011, vu 270 fois

Le théologien Mounir Hikmat vante ses « séminaires thérapeutiques » dans des conférences du think tank Zukunft.ch, une émanation de l’ultraconservatrice Union démocratique fédérale.

Minuscule parti d’obédience évangélique, l’Union démocratique fédérale tente de faire entendre sa petite musique ultraconservatrice dans la campagne pour les élections fédérales du mois prochain. Pour cela, il compte notamment sur une nouvelle recrue nommée Mounir Hikmat. Ce théologien, qui enseigne dans l’obscur séminaire de Beatenberg, a semble-t-il entrepris une série de conférences en Suisse alémanique sous l’égide du très réactionnaire think thank Zukunft.ch, note l’association suisse des gays Pink Cross. Son thème : le « gender mainstreaming », soit la reconnaissance de la théorie du genre, notamment dans les nouveaux programmes scolaires suisses.

L’universitaire s’est déjà exprimé à Schaffhouse, où il a donné un aperçu de ses talents d’orateurs, la semaine dernière. Il a mis en garde un public conquis contre la disparition des « rôles attribués à l’homme et à la femme », une menace de destruction pesant sur l’ensemble de la société, selon lui. Mais Hikmat ne s’arrête pas là. Il pourfend le féminisme, qui « doit être stoppé » avant que l’on a même réécrive une bible épicène... un « Notre père et notre mère (qui êtes aux cieux). »

  • « Maladie curable »

Les responsables de cette dérive ? les gays et lesbiennes, bien sûr, et leur lutte contre la discrimination. A ce propos, Mounir Hikmat soutient que l’homosexualité est comme l’alcool et le tabac, un « style de vie dangereux pour la santé ». La preuve serait le taux de suicide, de dépression et de sida plus élevé parmi les gays – une démonstration fallacieuse déjà développée par l’UDF. Mais la maladie est curable, selon le théologien, qui va jusqu’à se dire personnellement capable de libérer les homos de leur calamité. Il offre d’ailleurs des « séminaires thérapeutiques ». Il aurait déjà « secouru » une personne de cette manière et « celle-ci vit aujourd’hui heureuse dans une famille hétérosexuelle. »

L’association LGBT bernoise HAB a appelé à manifester contre la prochaine conférence de Mounir Hikmat, prévue à Münchenbuchsee ce vendredi 16 septembre.

Source : 360°