Accueil du site > Santé > Santé Jeunes > Un premier rapport sexuel non protégé
Santé Jeunes
Les jeunes homos britanniques font leur coming out de plus en (...) Concours d’affiches sur le thème de l’homophobie
Un premier rapport sexuel non protégé pour près d’un quart des jeunes
par  la rédaction, le samedi 4 décembre 2010, vu 218 fois

25% des garçons, et 20% des filles, reconnaissent que leur premier rapport sexuel n’a pas été protégé. C’est ce que révèle une enquête réalisée par le site tasante.com, qui dépend de l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

C’est un chiffre assez révélateur d’un état d’esprit : 25% des garçons et 20% des filles ne se protègent pas lors de leur premier rapport sexuel.

Le préservatif est utilisé par 75% des garçons et près de 80% des filles lors de la "première fois", selon un questionnaire rempli par 4.629 personnes âgées de 12 à 30 ans (dont 75% de filles) sur le site tasante.com. Un site né en 2000 d’un partenariat avec l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes), et financé par la publicité.

Selon cette enquête, on apprend que l’expérience était programmée pour seulement 14,5% des jeunes couples, tandis qu’elle était complètement inattendue pour 30% des répondants.

31% des filles étaient sous pilule lors de leur première fois.

Autre enseignement : l’âge moyen du 1er rapport est selon cette enquête de 16 ans et 2 mois pour les filles contre 16 ans et 5 mois pour les garçons.

Sur une échelle de 1 à 10, les garçons attribuent une note moyenne de 6,7 à cette première fois, les filles étant un peu plus sévères (6,25).

Source : France Info